Archive pour février 2012

Quand Reix attaque………..

dimanche 26 février2012

Hasard du calendrier, r√©cemment Total et Glougueule annon√ßaient le m√™me jour leur r√©sultat 2011. Une grosse dizaine de milliards d’euros pour notre ami Trist’oeuf de Marjorie, Glougueule, quant √† lui reste muet, s’interdisant de d√©voiler ses b√©n√©fices. Leader mondial du ticheurte vraiment tr√®s tr√®s dr√īle, notre mentalit√© de tueurs nous pousse √† ne laisser aucun espoir √† la concurrence, donc silence. Juste un renseignement pour vous donner un ordre d’id√©e de l’ampleur du ph√©nom√®ne Glougueule : Jacques Ferrandez a convoqu√© le charcutier ni√ßois Pons, gardien de la tradition pied-noir et lui a fait prendre les mesures de son atelier afin qu’il le d√©cor√Ęt de chapelets de boutifar et soubressade. Herv√© Baru a chang√© le saphir de son Teppaz et s’est offert deux boites de gomina. Lefred-Thouron et Lindingre, arriv√©s en cours d’ann√©e ont, quant √† eux, indiqu√© d’ores et d√©j√† qu’ils reprendraient la m√™me chose.

Envisager le march√© d’apr√®s-demain, voil√† notre devise. C’est pourquoi avec Michel Tolmer, sp√©cialiste maison de la finance sur le long terme nous avons lanc√© une grande campagne de recrutement, objectif num√©ro un : Philippe Vuillemin. Chanel, il y a quelques ann√©es, s’√©tait adjoint la collaboration de Vanessa Paradis, consid√©rant le suppl√©ment d’√Ęme que cet artiste apporterait √† la d√©j√† c√©l√©brissime soci√©t√©. M√™me r√©flexion, m√™me d√©marche, m√™me espoir. Qui mieux que Philippe Vuillemin pourrait √† l’heure actuelle repr√©senter Glougueule √† l’international? Rendez-vous fut donc pris au Jeu de Quilles de Benoit Reix pour un petit-d√©jeuner de travail. Les n√©gociations s’ouvrirent sur un Beaujolais blanc 2009 de Philippe Valette accompagn√© de lamelles de parmesan √† diff√©rents stades d’affinage. Une fois √† table, juste sous le comptoir afin de rester √† port√©e de main du patron et surtout dans la zone de test, nous avons discut√© des grands principes de notre future collaboration avec Les Florines de Jean-Fran√ßois Ganevat sur un velout√© de ch√Ętaignes, pour le contrat type zone France un Morgon 2009 de Guy Breton avec quelque chose de tr√®s tr√®s bon aussi. Quant √† l’international, Benoit nous a clou√© la langue avec une fricass√©e de ris de veau, petits l√©gumes et truffes arros√©e par une Pinoterie 2010 du Domaine Prieur√©-Roch. En fin de s√©ance Benoit, Guillaume et Julien se sont assis √† notre table afin de formaliser les r√©sultats obtenus au cours de cette s√©ance de travail acharn√©e. Leur aide nous fut pr√©cieuse. Au moment de nous s√©parer, Philippe nous a confi√© qu’il avait mang√© l√† son plus meilleur petit-d√©jeuner.

Le Jeu de Quilles Р45 Rue Boulard _ 75014 Paris РTél : 01 53 90 76 22

Ayatollahs

lundi 20 février2012

Un coup de Bistral.

mardi 14 février2012

Par ces temps de grands froids nous √©tions mon camarade Tolmer et moi-m√™me en qu√™te d’un lieu parisien accueillant et sinc√®re. Un peu de chaleur humaine, une cuisine g√©n√©reuse, un bon coup √† boire et nous serions les plus heureux des hommes. Nous nous sommes ainsi retrouv√©s Rue Lemercier chez Alex, patron du Bistral dont seule l’enseigne se conjugue au singulier pour le reste envisagez le pluriel. Le hasard est parfois taquin qui avait fait venir √† la m√™me heure Arnaud Bradol des Fines Gueules. Strat√©giquement cette configuration de d√©part laissait entrevoir beaucoup de possibilit√©s, tout restait envisageable et ce, jusqu’au dernier moment, juste avant l’extr√™me-onction. Avec l’√Ęge je sais que je devrais m’assagir, devenir raisonnable mais lorsque j’ai vu cette po√™l√©e de crevettes grises noy√©es dans le beurre avec quelques brins de persil hach√©s pour tout linceul, mon c√īt√© normand est revenu au galop. Bient√īt quarante ans d’exil volontaire au soleil, j’ai adopt√© la civilisation de l’olive et avec, tous les jeux qui tournent autour mais l√†, l’appel √©tait trop fort. J’ai repiqu√© imm√©diatement, une intraveineuse, d√©charge fulgurante d’un cholest√©rol de premi√®re qualit√©, du Bordier pur. Non coup√©, pour une reprise le risque √©tait grand mais la structure anti-adh√©sive de mes art√®res √† base de saindoux a r√©sist√©. Les yeux vitreux et le sourire b√©at nous en avons repris une deuxi√®me et puis une troisi√®me. Apr√®s quinze ans d’abstinence il ne me restait plus qu’√† reprendre le tabac pour emprunter le raccourci qui me permettrait de ne pas avoir √† attendre mes 60 ans r√©volus pour partir en retraite. Une douce qui√©tude m’envahissait, ne manquaient qu’un feu de chemin√©e et quelques poutres apparentes pour me transporter cinquante ans plus t√īt dans la ferme de mes grands-parents au fin fond du Calvados. Alex, homme g√©n√©reux exau√ßa mes deux vŇďux, palliant le feu de bois par un combustible moins solide mais tout aussi efficace, alimentant notre chaudi√®re r√©guli√®rement de superbes b√Ľches. Quant aux poutres apparentes la livraison se fit en fin du repas. Un convoi exceptionnel, un mod√®le flamboyant gain√© de rouge, une super-structure digne d’encaisser des contraintes extr√™mes, du biton arm√© de premier choix. Visiblement un homme de savoir, ce qui ne nous √©tonna en rien, Alex ayant toujours su choisir ses fournisseurs au sommet de leur art. Vers 18h nous d√Ľmes les quitter √† regret pour affronter la froidure et les embruns de comptoir qui nous attendaient √† la Quincave.

Le Bistral¬† –¬† 82 Rue Lemercier¬† –¬† 75017 Paris¬† –¬† Tel : 01 44 85 91 99

Forza Italia

mercredi 8 février2012

Il y a encore peu, mon enveloppe charnelle f√™tait son demi-si√®cle. A l’occasion de cet √©v√®nement exceptionnel, les membres de¬† mon club de fanatiques s’√©taient cotis√©s pour nous offrir, √† ma promise et moi-m√™me, un magnifique voyage en Italie avec visites des principales cit√©s marquantes de notre civilisation : Rome, Venise, Florence, Naples, …. Le jour anniversaire parvenu, au vu de la somme r√©unie, j’ai compris qu’il nous faudrait √™tre raisonnables et recadrer le cŇďur de cible, en gros c’√©tait deux jours dans un lieu tout proche, ou trois mais vraiment pas tr√®s loin. Apr√®s de savants calculs, nous avons jet√© notre d√©volu sur Alba et sa r√©gion, sachant que si nous avions de quoi y parvenir, nous n’aurions de la truffe blanche que l’odeur. L’ami Labarde de la Part des Anges nous avait recommand√© quelques adresses dont celle de Guiseppe Rinaldi √† Barolo. Rendez-vous pris √† 11h, nous y √©tions √† l’heure pr√©cise. Tr√®s jolie maison dominant le cirque des vignes, nous nous sommes install√©s sur un muret au soleil en l’attendant. Le temps passant je remarquai dans celles-ci un chenillard avec √† son volant un personnage qui aurait pu √™tre « Beppe Rinaldi ». Car mon insolent pouvoir de d√©duction m’avait amen√© √† cette conclusion que le vigneron, qui travaillait √† deux pas de cette maison sur une vigne dont un chemin en bout de rang menait directement √† celle-ci, pouvait tr√®s bien en √™tre le propri√©taire ou tout du moins avoir quelque chose √† voir avec cette demeure. Fut√©! Non?

Effectivement une demi-heure plus tard, l’homme au chenillard arrivait avec aux l√®vres cette m√©chante moue du type dont la pr√©occupation du moment n’est pas de faire go√Ľter √† deux touristes fran√ßais en mal d’authentique. Le d√©but de la d√©gustation s’effectua au pas de course avec des commentaires limit√©s au strict minimum, jusqu’√† ce que nous parvenions √† la salle de d√©gustation o√Ļ, sur une vieille planche brinquebalante, tr√īnaient une collection de bouteilles vides parmi lesquelles je reconnaissais bon nombre de vignerons amis. C’est au moment pr√©cis o√Ļ je lui √©num√©rais cette liste de noms que nous v√ģmes apparaitre pour la premi√®re fois un sourire sur son visage.

L√† se situait le s√©same. A partir de cet instant la visite a bascul√© vers « les amis de mes amis…. » Du coup nous avons tout gout√©, et au moment de partir, dans le carton il glissa un vieux mill√©sime de Barolo. Et c’est samedi dernier √† l’occasion d’un repas avec des amis qui parlaient de l’Italie qu’il me vint l’id√©e d’ouvrir une bouteille de Barbera d’Alba 2001. Voil√† une bouteille magnifique qui nous a subjugu√©s par son √©quilibre, alliant une belle puissance √† un fruit exceptionnel. Elle √©tait d√©j√† vide que nous en parlions encore.

Ah, au fait si vous vous rendez chez Mr Rinaldi Guiseppe de Barolo, souvenez-vous que les noms des vignerons √† √©num√©rer ont pour initiales : M.R. – M.L. – A.A. – D.H. – J.F. – J.P.T. – et bien d’autres………

Mimi, Fifi et Glouglou – Une bombe

mercredi 1 février2012