Archive pour octobre 2012

Mimi, Fifi et Glouglou РLa mémoire qui flanche

mardi 30 octobre2012

Glougueule c’est trop tendance… Ha Oouais c’est abus√©!

mercredi 24 octobre2012

Double exploits scientifiques men√©s √† bien par l’√©quipe Glougueule. D’une part, PQ notre t√©l√©pathe maison, apporte la preuve qu’avec beaucoup de travail,¬† l’esprit peut maitriser ais√©ment la mati√®re. D’autre part pour la premi√®re fois au monde voici la pr√©sentation du premier ticheurte √† rayons X. Gr√Ęce √† Glougueule vous suivez en direct le trajet de tout ce que vous mangez et buvez. Plus de d√©tournement possible. 100% de ce que vous avalez parvient dans l’estomac. Aucune d√©perdition, plus de fausse route.


Stop Gloumotion / Pouvoirs Magiques par Glougueule

Publication judiciaire

jeudi 18 octobre2012

Rendons √† seize ares ce qui est √† seize ares : la semaine derni√®re, nous avons abusivement usurp√© l’identit√© du vrai cr√©ateur des salons de soiffure Jean, oui J’la vide. Nous pr√©sentons toutes nos excuses au sp√©cialiste mondialement reconnu de la mise en Py.

Bu à la télé

mardi 16 octobre2012

Il ne sert √† rien d’√™tre une entreprise d’envergure internationale, d’avoir aux quatre coins du monde des correspondants, d’√™tre cot√© au CAC40, si dans nos r√©gions nous n’avons pas d’antennes pour relayer l’information. Pionnier en la mati√®re, Philippe a particip√© pour nous √† l’√©mission sur M6 « l’Amour est dans le pr√© ». Son nom, Bornard, le pr√©destinait : l√Ęch√© dans le poulailler, notre h√©raut a port√© bien haut les couleurs de GLOUGUEULE et s’il n’a pas trouv√© l’amour dans le pr√©, il nous a confirm√©, si besoin en √©tait, que le plaisir, lui, est dans le verre.

Le Club des Zincs fait du bateau

mardi 9 octobre2012

« Didont PQ, tu bosses demain? » …. »Eeeeuh! Non… Pourquoi? » … » √áa te dirait une petite balade en bateau du c√īt√© de Porquerolles? ». Cette sollicitude me touchait, cela me faisait plaisir que Mimi ait tout de suite pens√© √† moi pour aller boire en mer, mais il y avait dans l’intonation un surplus de velours qui me titillait. » Bon! √Čcoute… Il faudrait que tu viennes avec une carafe et…. six verres. On dit demain 11 h √† la capitainerie du port du Lavandou. » Je le soup√ßonnais √† raison; Mimi m’avait d√©j√† fait le coup de la stoppeuse. Je trouvai Mimi derri√®re la capitainerie et derri√®re la capitainerie je trouvai un c√©l√®bre peintre de la capitale, un architecte haut de gamme et deux vignerons bordelais et bourgueillois.

Le Club des Zincs avait lou√© ce bateau, parfait pour la voile, mais compl√©tement inadapt√© √† la d√©gustation en mer. La veille, la table de camping, ext√©nu√©e, s’√©tait effondr√©e, entrainant verres, carafe et vieille cuv√©e de Selosse. D’o√Ļ l’appel???

En quelques mots, un de ces loups de mer m’expliqua que l’absence de vent ne nous permettrait pas d’entreprendre¬†cette grande course au large envisag√©e mais que nous jetterions l’ancre dans une crique toute proche en attendant une m√©t√©o plus favorable √† la pratique sportive de la voile. C’est donc au moteur, sous le plomb de ce terrible cagnard varois que nous sommes all√©s nous tanquer face au Fort de Br√©gan√ßon.

Les bruits provenant de la cale me chuchotaient qu’une autre activit√© sportive avait √©t√© pr√©vue. Sans qu’aucun ordre ait √©t√© donn√©, dans un bel ensemble, chacun trouva naturellement sa place et sa t√Ęche. Table, planche √† d√©couper, saucissons, poutargue, couteaux, tire-bouchon, cigares, coupe-cigares, chalumeau. Je compris que l’heure √©tait venue pour moi d’entrer modestement en sc√®ne, en sortant carafe et verres. Ebloui, j’avais face √† moi une des formations les plus renomm√©es qui existent. Que ce soit en formation ou¬†en solo, chacun avait laiss√© son empreinte. Dans tout Paris, bon nombre de lieux de la nuit gardent encore les traces de ce quintet mythique.

Ce furent deux jours de r√™ve pour un modeste amateur comme moi. J’en profitai pour bien √©tudier leur technique, d√©composer leurs gestes. A ce niveau de perfection, le don et l’inn√© ne suffisent plus, seul le travail permet d’atteindre ces sommets. Le temps et les circonstances ne les autorisent plus √† se produire aussi souvent dans la capitale, mais si vous avez l’occasion d’assister √† une de leurs sessions, foncez, c’est un spectacle rare, √©mouvant et¬†d’une¬†immense beaut√© formelle.

Un nouveau salon de soiffure

mercredi 3 octobre2012

Si pour toi, la soiffure est permanente, GLOUGUEULE te recommande Jean-Louis J’la vide, un gar√ßon-soiffeur qui frise la perfection.