Archive pour janvier 2015

SĂ©lection de Groins Nobles de La Dive 2014

mardi 27 janvier2015

Voici le rĂ©sultat des courses après un an de travail acharnĂ© pour savoir qui est qui ? Et surtout ne pas commettre de boulettes avec qui n’est surtout pas qui ? Comme vous l’allez pouvoir voir, restent des inconnus. RĂ©mi Dazin et moi-mĂŞme avions largement profitĂ© des largesses de nos voisins vignerons et n’avons pas notĂ© les noms de ces sympathiques inconnus qui sont certainement recommandables malgrĂ© tout. Qu’ils nous pardonnent et passent nous voir, nous rectifieront. Nous vous disons donc Ă  le semain prochain sur le plus beau stand de le monde de La Dive 2015.

La Dive 2015 est annoncée.

lundi 19 janvier2015

Comme chaque année, depuis approximativement belle lurette, se tiendront les deux journées de La Dive 2015. Mademoiselle Augereau nous dit que ce sera précisément les 1 et 2 Février dans les Caves Ackerman au 19 de la Rue Léopold Palustre à Saint Hilaire-Saint Florent sur la commune de Saumur, et ce, de 10h à 18h. Pour tous renseignements complémentaires vous pouvez consulter le site dédié : www.dive-bouteille.fr

La Dive 2015

Les 1 et 2 février de 10h à 18h dans les Caves Ackerman.

Encore un sept janvier de M…E

mardi 13 janvier2015

Le 7 janvier 1901 naissait Marguerite Gouelle, ma grand-mère paternelle, Ă  Heurtevent, petit village normand. Le 8 janvier 1897 c’Ă©tait ma grand-mère maternelle Marcelle Baille Ă  Cintheaux, autre coin de Normandie. Mais pour ce qui est des autres 7 janvier je pense Ă  bien y regarder que ma famille pourrait la qualifier Ă  l’unanimitĂ© de JournĂ©e de Merde. Avec mon frère Jacques, ce jour est celui oĂą nous restons volontiers sous la couette. Si nous devons aller bosser, nous respectons scrupuleusement le code de la route, aucun excès quel que soit le domaine, mĂŞme les suppliques Ă©namourĂ©es de nos chĂ©ries n’y font rien. Il faut dire que le 7 janvier 1972 mourait Charles Quesnot, mon grand-père, dans un accident de la route, s’invitant avec son vĂ©hicule dans la salle Ă  manger de cette maison mal garĂ©e en bord de route dans le hameau de Caillouet. La plaque de verglas sur laquelle il avait pris son Ă©lan aidant parfaitement sa Simca Chatelaine Ă  perforer le mur qui lui a assurĂ© une mort bien douloureuse alors qu’il se rendait au chevet de Marguerite, sa femme, qui s’Ă©tait fait renverser et casser le col du fĂ©mur. Diagnostic de l’interne de garde : fracture ouverte du genou, il mourra dans la nuit d’une hĂ©morragie interne.

Trinch!

Charles et moi trinquons Ă  nos 5 et 55 ans dans son bistrot de Bretteville sur Laize

Lui et moi Ă©tions nĂ©s Ă  cinquante ans d’Ă©cart, jour pour jour, et nous prĂ©parions l’anniversaire des 70 et 20 ans avec une joie un peu prĂ©maturĂ©e. Le mercredi 7  janvier 1987, c’Ă©tait au tour de mon père Daniel d’aller s’encastrer sous un camion Ă  l’arrĂŞt en sommet de cĂ´te, le soleil rasant d’hiver l’ayant certainement Ă©bloui. Un mĂ©decin qui occupait la voiture immĂ©diatement derrière lui constata le dĂ©cès et nous assura qu’Ă  cette vitesse il n’avait rien vu et que sa mort avait Ă©tĂ© instantanĂ©e. Alors quand ce mercredi 7 janvier 2015 j’ai appris qu’un attentat dans les locaux de Charlie-Hebdo avait dĂ©cimĂ© l’Ă©quipe prĂ©sente Ă  la rĂ©union de bouclage, je me suis dit que dĂ©cidĂ©ment il ne faisait pas bon mettre son nez hors les draps. Bon jusqu’ici on peut n’Ă©voquer que des coĂŻncidences, un mauvais karma ou des pneus de piètre qualitĂ© mais imaginez que je calanchasse un 7 janvier, lĂ  je ne voudrais vraiment pas ĂŞtre Ă  la place de mon fils, lĂ  est peut-ĂŞtre la raison pour laquelle il tient Ă  garder le patronyme corse de sa mère. Ou alors il aurait honte de son père ??????

RĂ©daction

vendredi 9 janvier2015

CHARLIE_redaction

Soldes

jeudi 8 janvier2015

CHARLIE_soldes

Mimi, Fifi & Glouglou – Voeux pieux

mardi 6 janvier2015

MFG-86-1MFG-86-2MFG-86-3MFG-86-4MFG-86-5MFG-86-6MFG-86-7

Le Pet de Nath. Quelle longueur pour la mèche lente?

samedi 3 janvier2015

Si le pet de nonne est un beignet soufflĂ© et sucrĂ© de pâte Ă  choux frite, le « Pet de Nath » est un gâteau dont un des composants est Ă  base de chocolat, les autres ont Ă©tĂ© transmis par son arrière-grand- mère Ă  Nathalie sur son lit de douleurs, alors qu’elle entrevoyait dĂ©jĂ  cette lueur caractĂ©ristique que certains qui ont pu faire le trajet retour dĂ©crivent comme aveuglante, certes, certes, mais aussi apaisante, les autres ne balbutiant que « Hep Patron! La mĂŞme chose! ». Vous remarquerez que la prudence a guidĂ© les membres de cette famille qui a su mettre deux gĂ©nĂ©rations entre les dĂ©tentrices de cette terrible recette.

Après le Pet de Nonne, le Pet de Nath arrive dans nos pharmacies.

Mythe ou lĂ©gende : le gâteau que l’on voit quand on aborde la dernière ligne droite. En arrière-plan, les premières rĂ©actions après ingestion.

Ce gâteau Ă  la saveur toute particulière nous a Ă©tĂ© vantĂ© comme Ă©tant LE gâteau que l’on se devait absolument d’avoir goĂ»tĂ© avant d’entamer la nouvelle annĂ©e ou l’ultime saut. Si, comme je vous l’ai dit plus haut, le chocolat est susceptible d’ĂŞtre comptĂ© parmi les constituants de cette chose, pour le reste vous devrez consulter la table de MendeleĂŻev. Un temps de sĂ©chage de quatre Ă  cinq jours avant dĂ©gustation est requis si vous voulez profiter pleinement de l’ensemble de la palette aromatique. Au delĂ  il sera conseillĂ© de le râper finement et d’en possĂ©der sur soi en permanence l’équivalent d’une grosse boulette dans un gousset Ă©tanche tels que le firent les pionniers de la Croisière Jaune, vous ferez face grâce Ă  lui Ă  toutes sortes de situations dont vous sortirez victorieux, selon le laĂŻus officiel fourni par la crĂ©atrice.

SAMU 83

Les infirmiers prĂŞts Ă  recevoir les premiers patients

C’est lors du lancement sur le second marchĂ© de la SociĂ©tĂ© CapchĂ©mimi que Monsieur Tolmer et moi-mĂŞme avons pratiquĂ© cette expĂ©rience de l’extrĂŞme pour vous Fidèles Lecteurs. Le 31 DĂ©cembre 2014 a Ă©tĂ© le prĂ©texte pour cĂ©lĂ©brer les 50 ans de mariage de Mimi , notre mannequin vedette, avec Nache, Claudine, Louloutte, Louisette qui sont dans l’ordre d’apparition : sa femme, sa secrĂ©taire, son intendante et sa maĂ®tresse, toutes regroupĂ©es en une seule personne enregistrĂ©e Ă  l’Ă©tat civil sous le patronyme de Gosse suivi du prĂ©nom Claudine. Nous Ă©tions lĂ  une petite cinquantaine venus pour les dĂ©barrasser de porcelets de lait et agneaux de Sisteron encombrants qui avaient eu l’Ă©trange idĂ©e de venir s’empaler sur des broches disposĂ©es Ă  trop faible distance d’un feu de bois, le rĂ©sultat ne s’est pas fait attendre, six heures plus tard ils Ă©taient admis au service des grands brulĂ©s. Nous les avons honorĂ©s et veillĂ©s dignement jusque fort tard dans la nuit en fumant des bâtons, buvant des eaux de vie et psalmodiant des incantations. Rien n’y fit.