Archive pour novembre 2009

Assez d’abus!

mercredi 25 novembre2009

evian071 basse def

En ces lendemains de beaujolais nouveau, l’organisme réclame une pause

dans les ripailles et les beuveries, un petit coup d’arrêt dans les excès.

C’est vrai ça, quoi, il faut savoir être un peu raisonnable!

Savoir se contrôler, voire même se discipliner!

Un petit régime de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal,

à force de tirer sur la corde, il ne faut pas s’étonner si un jour elle casse.

Alors moi, je n’ai pas peur de le dire, je fais appel à une grande marque

pour purifier mon corps.

Et là, j’ai l’assurance d’une vraie minéralité!

Le Secret du Pot au Feu

dimanche 15 novembre2009

Le secret du pot au feu réside dans la savante composition des viandes qui le constituent. Elles devront être trois, ni deux, ni quatre. Trois est le nombre parfait. pot au feu 006De la joue, de la queue et surtout de la troisième qui donnera toute la saveur. On préférera un ensemble tendre et gélatineux et donc sera délaissé le plat de côte, si souvent recommandé, à tort. Mais tout le succès reposera sur le choix des liquides que l’on aura retenus pour accompagner cet en-cas.

Adeptes fervents et pratiquants intègres, voire intégristes aux yeux de certains, nous avions la chance d’avoir parmi nous hier soir deux solides magnums représentant Messieurs METRAS et THEVENET. (Je profite de cette occasion pour regretter publiquement la propension du second nommé à distribuer auprès d’un public non averti mais extrêmement féminin ses dernières bouteilles de 1990, alors que le comité central de Glougueule est prêt à toutes les vilenies possibles pour obtenir, ne serait-ce, qu’un ou deux cols.) pot au feu 018Le 2003 de Jean-Paul T., dit Monsieur Polpo, avait des notes florales et délicates. Le 2004 d’Yvon METRAS, dit Monsieur L’Avion, plus puissant, long et rond mit un peu de temps à s’ouvrir mais nous régala tout autant. Ma fiancée en fit une parfaite synthèse : ” Derrière tous ces arômes, je ressens comme des notes joyeuses et légèrement enivrantes, mon bel et unique Amour, obsession permanente de ma vie, toi qui illumines chaque seconde de mon existence, O oui ! toi ! toi je te veux, tout de suite, sois mien maintenant, RRrrrhhâaaa ! Lovely !…..***”pot au feu 011 s’ensuivent quelques considérations sur les différences évidentes qui existent entre les terroirs des appellations Fleurie et Morgon.

De même que les immigrants, parvenus en contrées hostiles, se hâtent de stocker d’importantes provisions de nourritures et bois pour passer l’hiver, chaque année je prends soin de rentrer de belles quantités de gamay afin qu’Elle m’aime toujours au printemps.

*** Expression empruntée à Monsieur Marcel GOTLIB, en hommage à HITCHCOCK.

Merci ! Monsieur Yan LINDINGRE.

mercredi 11 novembre2009

lindingre moustache souffleuse 012

Fêtons notre 100 000 ème abonné

lundi 2 novembre2009

La vague de succès qui chaque jour déferle sur GLOUGUEULE, nous ravit. La presse internationale ne s’y est pas trompée, le New York Times a su éviter le surdosage et s’est abstenu de tout titre ronflant à la Une. Idem pour le Times et Die Welt. En France, les grands quotidiens ont gardé la même ligne rédactionnelle sinon nous étions submergés. Merci donc à vous, journalistes de toute obédience pour votre coopération passive. C’est donc en petit comité que nous célébrons aujourd’hui notre cent millième abonné, qui n’est pour nous qu’une adresse internet. Qui es-tu bel inconnu ou nue ? Fais-toi connaitre car tu as gagné un magnifique Ticheurte d’une valeur de 27 000€. Veinard ou narde ! S’ils le souhaitent les 99 999 perdants peuvent lui adresser un chaleureux message de félicitations à l’adresse suivante :

eric@aubonmanger.frglougueule H orange (1)

P.S. : Nous rappelons que le Dictionnaire des Injures est une oeuvre de Robert EDOUARD, éditée chez 10/18