Archive pour août 2011

La couperose est pleine.

mercredi 31 août2011

Il peut, malheureusement, en ĂŞtre des amitiĂ©s comme des amours, avec le temps tout fout le camp. La confiance trahie, l’absolue, la totale est, me semble-t-il, la plus insupportable. Comme souvent c’est au dĂ©tour d’un geste, d’un regard, que l’on dĂ©couvre la vraie nature de l’autre. Jusqu’ici je m’Ă©tais laissĂ© Ă©blouir, le cĹ“ur bercĂ© par l’insouciance de cette grande amitiĂ© nĂ©e de passions communes, d’appartenance Ă  une mĂŞme communautĂ© d’ancĂŞtres venus du Grand Nord. Ce signe de reconnaissance, cette appartenance je la porte au visage comme autant de mĂ©dailles conquises depuis mon enfance en affrontant les froids normands de la Plaine de Caen. La morsure profonde de cette rigueur hivernale a dessinĂ© sur mes joues des cartes qui permettent aux initiĂ©s d’y lire mon parcours. Telle une cartomancienne, un chirurgien esthĂ©tique rencontrĂ© au dĂ©tour d’un comptoir, m’avait reconstituĂ© le passĂ© et su y voir ma passion pour les VallĂ©es du RhĂ´ne et de la Loire. Il me proposa d’effacer ces traces, de gommer ce passĂ©, en gros de me refaire une virginitĂ© faciale, mais alors quid de tous ces polos, chemises et pulls achetĂ©s en total coordonnĂ© avec cette teinte (ref : RAL 3018). Je ne pus m’y rĂ©soudre, on ne s’affranchit pas si facilement de le rubiconde.

Un beau matin de ce mois de juillet, Ă  l’heure oĂą les grands fauves s’apprĂŞtent Ă  ne rien faire en attendant que les femelles fourbues rentrent tranquillement de la chasse, j’ai surpris celui que dorĂ©navant je nommerai “Ze FĂ©lon” appliquer furtivement sur ses joues une substance pâteuse qui soudainement lui procura un Ă©clat extravagant, un incroyable rĂ©seau sanguin rĂ©vĂ©lant de somptueuses veinules purpurines. J’avais tout Ă  coup sous les yeux un inuit pur jus Ă  la silhouette fine et Ă©lancĂ©e, seule sa trousse de graisse de secours stockĂ©e au niveau de la ceinture lui donnant l’allure du parfait touriste affublĂ© d’une banane de saindoux. Je venais de dĂ©couvrir le pot au couperose, celui qui se faisait passer pour un pur viking n’est en rĂ©alitĂ© qu’un produit de la capitale qui pour se la jouer nature use d’artifices. C’est lamentable, de plus je ne suis mĂŞme pas sĂ»r que son intention première ait Ă©tĂ© d’obtenir un faciès rubicond et que la première zone sur laquelle il se la soit appliquĂ©e ait Ă©tĂ© le visage car cette prĂ©paration pharmaceutique se nomme : Rozex.

Lamentable je vous dis.

Mimi, Fifi et Glouglou – Mourvache – syrèdre

samedi 13 août2011

Le désaccord parfait

dimanche 7 août2011

Tout est affaire de circonstance. Pour une journĂ©e harassante je prĂ©conise après la douche rĂ©gĂ©nĂ©rante un Tout’en Bulles de Gramenon ou un Mauzac Nature de Bernard Plageoles. Après une longue balade automnale sur la plage dans la vĂ©randa face Ă  la mer les pieds en Ă©ventail sur le radiateur un Larmandier-Bernier Vieille Vignes de Cramant 2005. En fin de soirĂ©e avec ta fiancĂ©e, Les BĂ©guines de JĂ©rĂ´me PrĂ©vost que tu auras oubliĂ©es quelques annĂ©es au fond de ta cave afin qu’elles te libèrent ces arĂ´mes de brioche beurrĂ©e.

Mais alors pour un divorce, n’ayant jamais pratiquĂ© ce sport de combat rapprochĂ© si particulier appelĂ© “mariage” je me retrouverais fort dĂ©confit. La rĂ©ponse Ă  ce problème mĂ©taphysique m’a Ă©tĂ© apportĂ©e par RĂ©nato qui a eu la bonne idĂ©e de divorcer rĂ©cemment et pour fĂŞter sa libĂ©ration RĂ©nato a dĂ©bouchĂ© un Extra Brut d’Anselme Selosse dĂ©gorgĂ© en 2004. A chaque gorgĂ©e un anneau de la chaine qui le marquait Ă  l’annulaire disparaissait. A l’inverse de son mariage les annĂ©es lui avaient beaucoup apportĂ©. EspĂ©rons qu’il ne sera pas nĂ©cessaire qu’il se remarie pour fĂŞter sa sĹ“ur.