Archive pour juin 2013

Sans domicile food, The livre

lundi 24 juin2013

Street (suite…)

La boîte à Zoé – la honte 2

mercredi 19 juin2013

eau

Moulin Pey-Labrie 2013

lundi 10 juin2013

Comme à chaque fin de printemps, les années impaires, nous allons migrer vers l’Aquitaine. Certain prendra l’autoroute, faisant ainsi grimper soudainement la probabilité de mourir encastré dans une remorque folle remplie jusqu’à la gueule de sculptures monumentales, d’autre transportera, outre ses productions à base de tonneaux recyclés, moult cartons de ticheurtes, polos, tabliers et somptueuses affiches. MPL 2013317

Fronsac, le climat y est favorable aux grands rassemblements et la température idéale pour la dégustation. Une partie de nos vignerons préférés se retrouvera dimanche prochain 16 juin à partir de 10h au Château Moulin Pey-Labrie. Ce sera l’occasion de goûter leur dernier millésime et comme une chance n’arrive jamais seule, vous pourrez aussi venir y admirer la plastique parfaite de Michel Tolmer, qui y exposera ses dernières cuvées, les sculptures de Mimi, notre mannequin et les meubles de Christophe Lorenzoni (225Litres).

Femmes et hommes de Glou profiteront de l’occasion pour renouveler leur garde-robe sur le magnifique stand “Glougueule”.

Dernière minute : Réuni en Assemblée Générale Extraordinaire, le conseil d’administration de Glougueule a réussi à débloquer les fonds nécessaires à la participation exceptionnelle de Rémi Dazin, photographe professionnel, afin de mettre en chantier “Sélections de Groins Nobles”, livre rare que déjà toutes les maisons d’éditions ne vont pas tarder à s’arracher. Vous aurez été prévenu, s’il n’y en déjà plus avant qu’il ne soit édité, ne venez pas nous plaindre.

Glougueule, roi de la pub furtive

vendredi 7 juin2013

A l’heure où le dernier des crétins fait la une de la presse picole, où une inculte absolue fait le tour des plateaux télé après avoir fait le “beuze” dans une émission pour sous-développés mentaux, tapisser le central de Roland Garros, peinturlurer la pelouse du Stade de France, tatouer le front de Pujadas, tout ça nous aurions pu faire. Mais demander aux frères Antoine-Marie et Jean-Baptiste Arena de nous la glisser discrète dans l’épisode 3 de “La Corse, beauté sauvage*” à la 42ème minute entre les secondes 14 et 16, ça, cela a de la gueule, c’est autre chose.

Pendant plusieurs minutes ils nous parlent, face caméra, de la vigne et de leur passion commune pour leur terroir de Patrimonio, on y voit Jean-Baptiste conduire le tracteur, Jean-Baptiste jeter une feuille dans la benne avec les raisins, Jean-Baptiste chanter avec ses amis, mais rien, nada, pas la moindre présence publicitaire. Pourtant c’eût été facile de leur faire arborer notre logo. A tout ceci nous avons préféré Jean-Baptiste avec un Ticheurte Glougueule noir à quatre pattes entre deux pieds de vigne, image fugace, subliminale, légère, à la limite de l’anonyme, de la pub pour happy fews. Seuls ceux qui nous connaissent nous auront reconnus.Campagne Glougueule 2013 “Glougueule, une autre façon de communiquer”

* de Jean Froment, visible sur Arte+7