Archive pour juin 2016

Oxygène

mercredi 29 juin2016

Vin qui baille-base couleur-basse def

Dimanche prochain chez Quedubon.

mercredi 15 juin2016

L’ami Gilles Bénard et son équipe ont eu la gentillesse, après que nous les ayons harcelés dans un premier temps, menacés dans un deuxième, de nous inviter à participer au Salon Vivent Les Vins Libres qui se tiendra dimanche prochain à partir de 10h au 22 Rue du Plateau – Paris XIX – Tel 01 42 38 18 65 – Métro : Buttes Chaumont, Pyrénées, Jourdain. Vivent Les Vins Libres chez QuedubonNon seulement, les inconditionnels pourront faire dédicacer leurs reliques pinardières, dont les célébrissimes Mimi, Fifi et Glouglou I et II ainsi que les EXxxxcellentes 30 Nuances de Gros Rouge,  toutes éditées par la fabuleuse maison d’édition L’Epure, la celle qu’à pas peur des grosses, mais en plus et pour la première fois dans la capitale et certainement l’unique vus les résultats de nos analyses,  vous pourrez claquer tout votre bel argent sur le stand Glougueule qui aura pour l’occasion réquisitionné un nombreux personnel entièrement dédié à la vente de ticheurtes, polos, débardeurs. Vous pourrez aussi acquérir pour une somme négligeable, proche du dérisoire,  l’ensemble des cinq affiches dont la toute récente de Zoé Thouron qu’elle l’a faite avec ses jolis petits doigts de Lorraine. L’entièreté des bénéfices sera consacrée à la recherche d’un institut médico-illégal qui accepterait de nous accompagner sur le bout de chemin qui nous reste tout en nous servant des coups à boire qui se tiennent. Donc, n’hésitez plus, vous ferez une bonne action. À dimanche !

Les noms des gens qui vous remplirons le verre.

Une pensée charitable.

lundi 13 juin2016

En revenant du fond du jardin où je suis allé, au péril de ma vie, cueillir sur l’arbre quelques poignées de cerises, j’ai soudainement eu à votre attention une pensée chrétienne. La petite brise fraiche du matin, le soleil encore sage, l’univers sonore occupé par le chant des merles, la perspective de cette journée identique à la précédente, toute faite de repos et de pensées philosophiques plus profondes les unes que les autres, sincèrement,  pourquoi tant d’injustice me suis-je dit? Alors pour vous apporter un peu de douceur, remerciez ma fiancée insulaire,  je m’en vais vous donner la recette de ce qui a été mon petit bonheur du goûter de la veille. Prenez 100gr de farine de châtaigne que vous tamisez puis ajoutez 100gr de farine de blé, mélangez, ajoutez 125gr de beurre que vous aurez fait fondre, malaxez en y incorporant 50gr de sucre, une pincée de sel, deux passages de cannelle, un de gingembre et un soupçon de noix de muscade.

Tarte aux cerises de mon Groupe à moi.

Tarte aux cerises de mon Groupe à moi.

Laissez reposer un bon 1/4 d’heure au congélateur ou une heure au réfrigérateur. Allumez le four à 180°, puis faites 6 parts que vous allez tabasser et transformer en 6 galettes rondes de 15cm de diamètre posées sur un feuille de papier de cuisson. Au centre de chacune d’elle vous disposez 7 cerises avec leurs noyaux, vous rabattez la pâte grossièrement tout autour en essayant si possible de lui conserver un côté étanche. Saupoudrez de sucre et au four 30mn à 180°. Surveillez, préférez une cuisson excessive à la limite du carbonisé. Vous aurez, bien sûr, eu la sagesse de prévoir 2 tartes par personne. Question liquide, le choix est vaste, de la Guigne de l’ami Cazottes, pour les purs et durs, en passant par un Cerdon ou le délicieux “Pète la soif” du gang Thévenet et pourquoi pas un cidre. Enfin, je crois que vous saurez vous laisser guider par vos papilles. Vraiment je vieillis, voilà que la carte météo du jour me porte à la compassion, la pitié, c’est misère, je me décrépis de l’intérieur, me laisse envahir par des sentiments bien peu épiciers. Je programme sans le savoir mon prochain cauchemar, ma vision ultime, une pancarte immense “SPAR t’accuse!” en lettres de feu.

Le Very Nice Petit Salon est termined.

lundi 6 juin2016

Eh bien voilà, les Amis, c’est fini, il m’aura quand même fallu un mois pour rédiger cet article indigent, tellement l’évènement m’a fatigué, lessivé. Et encore je dois reconnaitre que Laurent Cazottes a largement participé à la bonne marche de ce salon. D’ailleurs je vous adresse ce petit mot de Corse où je tente lentement de me remettre de tous ces efforts démesurés. Ce fut donc une très belle journée qui s’est terminée fort tard pour certains et raisonnablement pour la plupart aux alentours de 2h du matin. L’écho rapporté par les vignerons était unanime, ce fut vraiment un Very Nice Petit Salon. Plus d’une centaine de visiteurs tous pro avec la venue de bon nombre de sommeliers et restaurateurs des Alpes-Maritimes et du Var, certains venant même de bien au delà, de fort fort loin, de Marseille, c’est vous dire la portée. Tout avait commencé le dimanche soir par une soirée de pré-chauffage chez Christophe Dufau Les Bacchanales à Vence qui nous a chamboulé les papilles avec quelques plats renversants, limite démoniaques.  A Nice, chez Mr.Caramel, tout était fin prêt à 11h pour accueillir les visiteurs. Jacques Ferrandez et Michel Tolmer verre dans la main gauche et crayon dans la droite dédicacèrent leurs BD un peu, burent et boivèrent beaucoup. Pour ma part je n’en signais qu’un seul seul mais quel exemplaire! A Emilie Pelletier qui avait quitté son Grand Huit parisien tout spécialement. Zoé Thouron remporta un très joli succès suite à l’accrochage de ses dessins originaux. Mimi, l’égérie de Glougueule, nous fit admirer ses dernières sculptures et Christophe Lorenzoni, créateur de 225litres, ses meubles recyclés. Le succès est aussi dû à l’aide que nous ont apporté les élèves-sommeliers et leur professeur Jean-François Reviron du Lycée Escoffier de Cagnes sur Mer.