Mimi, Fifi & Glouglou – Un léger défaut

7 réponses à “Mimi, Fifi & Glouglou – Un léger défaut”

  1. pq écrit :

    Je dis “Bravo Monsieur Tolmer !”
    Tout s’éclaire enfin. Je comprends, rétrospectivement, une des raisons pour lesquelles il est extrêmement difficile de déguster à côté de Mimi, notre mannequin de combat créateur d’arômes satellites indéfinissables que, pour ma part, j’associe aux perturbateurs endocriniens.
    J’ai fréquemment constaté cet étrange phénomène de confusion sensorielle sans pouvoir toutefois en mesurer la réelle portée.
    Par bonheur, j’étais déjà père lorsque je l’ai connu car je reste persuadé qu’il est capable, volontairement ou pas, de neutraliser définitivement toute vie, et je pense là plus particulièrement à la reproduction de la vie.
    PQ

  2. Elise. T écrit :

    Je me fends toujours autant la poire ! Merci Michel, merci pour cette marrade Glougloutienne je rigole toujours autant….

  3. Lagorce Stephan écrit :

    Le pneu et la pivoine; faut pas confondre !
    Excellent !
    s

  4. au fil du vin libre , jean Walch écrit :

    bref ça sent le cul ou la rose? C’est quand c’est mélangé que ça devient pouah, on est bien d’accord!

  5. Botte jean-charles écrit :

    drôle mais à quand une école de déguste qui reconnaisse les arômes chimiques
    http://vinpur.com/view.php?node=444

  6. Alain de la Roche écrit :

    Pour le pneu, c’est gonflé!

  7. riu georges écrit :

    toujours aussi drôle complètement frappadingue

Laisser un commentaire