Au sujet de la petite délinquence parisienne.

Tranquillement attablés, nous avons été violemment pris à partie par cet énergumène qui s’est emparé de notre plateau de fruits de mer au cri de “Fuck the shrimp!”. Il semblerait que ce personnage, bien connu des services de police, soit un éminent représentant de ce mouvement alternatif prônant la bisexualité, qui a adopté la crevette rose pour emblème : “Pink Peace”.

toto-fuck-the-shrimp-184-13

Les premiers secours nous ont été prodigués sous forme d’une bouteille de champagne La Closerie, cuvée Les Béguines de Jérôme PREVOST, une pure merveille 100% pineau meunier. Jérôme fait, malheureusement, partie de ces vignerons qui refusent tout net le magnum, le volume serait en inadéquation avec la nature même de son vin. Une autre version nous a été rapportée par une certaine S. A., habitant Cunault dans le 49, selon laquelle Jérôme détesterait porter les bouteilles à bout de bras. Nous avons eu beau souligner l’aspect peu charitable de son humour, elle fit fi de notre remarque. “De mon humour, seul l’arôme prévaut”. Diantre, quelle bougresse !

Laisser un commentaire