Archive pour la catégorie ‘Michel Tolmer’

More than Magnum

lundi 22 novembre2021

 » Citius, Altius, Fortius « , plus vite, plus haut, plus fort, est la devise des Jeux olympiques modernes, mais nos Dieux de l’Olympe à nous…boivent plus grand. Il nous fallait une affiche dans un format à l’image de notre soif immense, un 60 x 80 cm hommage à nos amis, certains disparus, détenteurs officiels des records gravés de toute éternité dans le tuffeau.

Note à Béné : C’est à l’aide d’un crayon à papier de dureté 2B, strié de bandes verticales jaunes et noires de marque Staedler, acheté tout récemment 0.95€ TTC chez son papetier, installé depuis plus de trente ans dans le XIème arrondissement de la capitale, que chaque exemplaire a été authentifié, le Maître y ayant préalablement apposé sa signature par le truchement de sa main droite.

Mimi, Fifi & Glouglou – Pinot

samedi 30 octobre2021

Nouveautés d’automne chez Glougueule

lundi 18 octobre2021

Jusqu’où nous arrêterons-nous ?
Nous vous avions déjà estomaqués avec la sortie de nos dernières productions, tant par la qualité que par la thématique. Nous récidivons avec trois nouvelles affichettes 30 x 40. La première est de Zoé Thouron. Séquestrée de longue date dans les soubassements de notre immeuble, elle n’avait d’autre choix si elle voulait recouvrer la liberté.

Terreur Graphique, fraîche recrue, je ne sais plus au cours de quelle soirée/circonstance Michel lui a fait signer son contrat sur un coin de nappe de restaurant ? Toujours est-il que son sort est scellé, il occupe désormais la place laissée vacante par Zoé au sous-sol. Déçu par le procédé, il a manifesté sa désapprobation en nous créant une affichette à l’horizontale.

Pour terminer, l’homme de base de cette aventure humaine du XXIème siècle, l’indémodable, l’incomparable, l’inénarrable « Michel Tolmer » qui nous gratifie de l’illustration d’un de ces traits d’humour dont il est coutumier et qui ont rendus ses parents si fiers.

Mimi, Fifi & Glouglou – Anagrammes

mercredi 6 octobre2021

Philippe Quesnot ne pourra pas se défiler, c’est bien lui qui est l’auteur de ce scénario épuré, d’une densité qui donne le vertige.

Glougueule Mission Planète Rouge

lundi 30 août2021

Nos trois Éros sur le pas de tir.

La destruction méticuleuse de notre planète ayant réussi, il est acquis que l’avenir de notre humanité se situera sur Mars pour le moindre. Toujours à la pointe de l’innovation, Glougueule s’est lancé dans l’aventure un peu par plaisir, beaucoup par défi. Les génies, au risque de se perdre, doivent s’occuper l’esprit en permanence.

Dernière vérification de la bouteille de secours.

Dernière vérification de la bouteille de secours.

Parvenir à mettre sur pied un programme de cette ampleur nécessite une énorme mise de fonds. La rencontre non fortuite de Don Felipe dos Gombos au restaurant de l’Hippodrome de Saint-Cloud fut primordiale et à l’origine du succès de notre opération. Aventurier téméraire, il tint à s’intégrer physiquement à l’entreprise. Sa manne nous permit de développer les prémices de ce qui allait s’avérer être un concept révolutionnaire : l’adjonction d’une subtile proportion d’éléments vineux à l’oxygène pur respiré, avec pour effet immédiat l’amélioration très sensible des capacités cognitives du sujet. Nous sommes à ce point certains de cette option et déterminés à poursuivre dans cette voie que nous nommons nos voyageurs de l’espace, non pas cosmonautes, astronautes ou spationautes mais « Jajanautes ». L’avenir nous confirmera sans doute possible l’extrême justesse de notre concept.

Seuls face à l’Histoire

 

Mimi, Fifi & Glouglou – Fake news

samedi 19 juin2021

    

Mimi, Fifi & Glouglou РLa le̤on

mercredi 2 juin2021

Mimi, Fifi & Glouglou – L’homme qui déguste plus vite que son ombre

lundi 24 mai2021

Mimi, Fifi & Glouglou-Miracles

jeudi 25 mars2021

Youpi, une affiche de Lefred-Thouron !

jeudi 8 octobre2020

Ceux qui s’intéressent aux secrets de fabrication de leurs cuites le savent, le phylloxéra est un puceron (Daktulosphera Vitifoliae) qui bouffe les racines des vignes, il a entraîné la quasi-totale disparition du vignoble européen dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il n’a épargné que les terroirs sableux dont il craint le pouvoir abrasif.

Contrairement à certaines rumeurs, Philippe Quesnot n’est pas pré-phylloxérique mais lui aussi a horreur de rester sur le sable. Les porte-greffes américains qui ont sauvé notre beau vignoble, il s’en fout comme de sa première caisse-enregistreuse, peut-être a t-il vaguement entendu causer de vignes en Franc de pied, le seul truc qui compte, c’est ce qui coule dans son verre, et que ça coule bon et souvent.

Mais il a aussi quelques belles qualités, par exemple ses amis. Par exemple Lefred-Thouron, qu’il a initié avec abnégation aux vins naturels. Ceci dit sa tâche fut facilitée par les capacités hors-normes du dessinateur nancéien, Lefred est un être naturellement doué.