Archive pour la catégorie ‘Michel Tolmer’

Mimi, Fifi & Glouglou – Altesse

lundi 17 février2020

On passe à 20

mardi 31 décembre2019

A minuit tout passe à 20

 

Onze ans avec une inflation des prix à zéro par les temps qui courent, alors que la dette française a récemment franchi le cap symbolique de 100% du PIB, qui peut s’en vanter ? Oui qui à part Glougueule ? Nous avons tenu bon pendant plus de dix ans sans une seule fois augmenter nos tarifs. Jeunes et fougueux, emportés par notre folie créatrice, nous n’avons jamais pensé à thésauriser, cigales éperdues que nous étions.
Les EPHAD possédant une carte des vins digne et une cuisine de famille, non seulement sont rares, mais hors de prix. Un instant nous avons fondé de grands espoirs sur notre Gégé Bossé. Allait-il nous installer une maison de retraite sur les bords de Loire en lieu et place de feues Les Tonnelles ? Malheureusement le bougre reste fringant et ne lâche rien. De maigres retraites nous prédisent un triste avenir, alors afin de nous éviter une fin lamentable faite de chasse-cousin et de minerai gratté sur des carcasses d’animaux abandonnés nous allons à contre-cœur procéder à une augmentation de nos prix de vente au 1er janvier 2020. Grâce à vous, nous boirons et mangerons « sain ». Nos systèmes digestifs vous en remercient par avance.

Mimi, Fifi & Glouglou – La grosse bouteille

samedi 28 décembre2019

Mimi, Fifi & Glouglou – Confessions

lundi 18 novembre2019

La Dégust’ au Château de Roquefort le lundi 4 Novembre à Roquefort La Bédoule

mercredi 30 octobre2019

La Aïl Tech a Las Vegas et son C.E.S, le livre sa grande foire à Hambourg, Genève c’est l’automobile. Les Gars ! Il y aura désormais l’Affiche du Vin à Roquefort-La-Bédoule. Roquefort-la-Bédoule, cela ne vous rappelle rien ? Colette Renard ? les nuits d’une demoiselle ? Tu me rockes fort la bédoule ? Hé bien elle a écrit cette chanson en pensant à ce village, enfin je crois.
De cette fine analyse, nous avons déduit qu’il serait judicieux d’accepter l’invitation de Gladys et Maturin à participer à leur nouvelle édition de « La Dégust’ » qui aura lieu au Château de Roquefort, chez Raimond de Villeneuve le lundi 4 novembre à partir de 10h. Nous profiterons de cette occasion pour présenter « en vrai » au Monde ébahi nos deux dernières productions, déjà disponibles sur notre site, à savoir : de mon kamarad de jeu préféré, « De toute Beauté » en collaboration avec le tandem Anne et Jean-François Ganevat et L’”Agence de Boivages” Numéro 2 somptueusement réalisée par Yves Got.


Mimi, Fifi & Glouglou – Ordonnance

mercredi 9 octobre2019

Une affiche avec beaucoup de volatile

mercredi 18 septembre2019

Dès les premiers stripes du « Baron Noir », j’étais conquis, emballé, subjugué par cette bande dessinée, fruit de la collaboration de René Pétillon et Yves Got parue initialement dans l’Echo des Savanes en 1976 et poursuivie en 1978 dans le Matin de Paris.
L’humour et la finesse de Pétillon, alliés au trait puissant, au graphisme ébouriffant de Yves Got, six volumes édités, achetés dès leurs sorties, conservés pieusement dans ma bibliothèque idéale.
Première prise de contact avec Yves Got en 1978 au salon de la B.D. à Hyères. Au cours de la dédicace, je me garde bien de lui exposer le projet d’une éventuelle collaboration, sachant qu’avec les artistes il faut préalablement à tout partenariat avoir installé un climat de confiance qui ne peut se faire que sur la durée. En parallèle je me dis, dans le futur, lorsque j’aurai rencontré Toto, nous devrons absolument solliciter Yves pour cette série naissante de une affiche « Glougueule – Agence de Boivages » brillamment entamée avec Jacques de Loustal. Nous laissons donc passer trente-deux ans avant un repas d’affaire au Baratin en 2010, repas au cours duquel nous ne parlons toujours pas de ce qui nous intéresse, trop occupés à vider les quilles de Pinuche et nous délecter de la cuisine de Raquel, mais le courant avec le gamay et le chenin étaient passés entre nous. Nous avons mis à profit les années suivantes pour échanger des courriels, des cartes de vœux et nous attabler quelques fois pour aborder sur la pointe des pieds le sujet de l’éventuelle participation d’Yves à notre aventure Glougueulesque. Notre retraité, vélocipédiste parisien heureux, hésita un moment avant de remonter sur le cheval mais après notre dernière réunion chez Massale, notre fougue communicative de jeunes éditeurs aux dents cariées et notre sincérité d’esthètes alcooliques ont fini par l’achever.

Vous avez donc devant les yeux le tiseur d’une création qui aura coûté 41 ans d’approche. Sortie « officielle » de cette coproduction vers fin septembre-début novembre…

 

 

Glougueule va encore ralentir le tempo.

dimanche 11 août2019

Hallucination ligérienne

Seuls les plus anciens d’entre vous auraient pu déceler après une étude aussi minutieuse qu’approfondie une baisse sensible de notre activité durant la deuxième quinzaine d’août, le nombre d’articles passant sensiblement sous la barre de l’unité. Pourtant cela va être le cas.
Les dégustations, les salons, les repas d’affaires, tout ceci est exténuant et nous ruine la santé. Contraints, nous allons devoir ralentir et la boutique va suspendre son activité jusqu’à la fin du mois.
Il se pourrait que nous vous revenions un peu plus actifs.
Bonnes vacances à vous tous.

Mimi, Fifi & Glouglou – Cachotteries

mercredi 3 juillet2019

Glougueule va vous sauver la mise, une fois de plus.

mercredi 26 juin2019

Soif, l’affichette qui rafraichit en ces temps de canicule

Sachant que vous alliez sévèrement dérouiller durant cette canicule annoncée, nous nous sommes sérieusement penchés sur le problème et posés LA question : Comment venir en aide à nos abonnés en cette période de décroissance où réduire volume et poids des emballages est devenu une nécessité absolue, ne pas gaspiller de matière première et éviter d’impacter la planète avec une empreinte carbone démesurée ? Comment vous hydrater correctement et surtout et enfin étancher cette satanée soif qui vous tenaille les amygdales ? Vui, comment ?
Après réflexion et maintes séances de travaux pratiques, une fois bien mûrs, nous en sommes venus à ce projet d’affiche, solution radicale à votre problème.
Dans la posture du lotus, respiration profonde, face affiche, dans un état de méditation intense, vous devriez normalement après un certain temps, si notre raisonnement est bon, éprouver un bien-être énorme et, à la seule vue de ce verre en apesanteur, sentir votre soif s’étancher. Enfin c’est ce que donnent précisément nos calculs, à un chouïa près, une erreur à la marge restant toujours possible, quoique peu probable, mais bon……………..