Articles avec le tag ‘morgon’

Pok’Air Liquide.

lundi 11 novembre2013

Éduquer. Accompagner plus qu’éduquer, voilà quelle était mon intention dès la naissance de mes enfants, et quand mon fils s’est intéressé au poker comme beaucoup de sa génération, je me suis dit qu’il serait possible, peut-être, de nous rapprocher un peu plus l’un de l’autre et ainsi fusionner nos passions. Voilà comment l’autre soir du côté des Rosiers sur Loire je me suis retrouvé confortablement installé avec Clément à une table en bonne compagnie.

Présentations faites, la partie s’est rapidement engagée. De toute évidence, le couple à notre gauche, que nous nommerons Sylvie et Nicolas, était un habitué et connaissait parfaitement les trois ardoises au mur sur lesquelles étaient listées les “Orphelines”. Jouer avec les Orphelines annonçait d’entrée le haut niveau de jeu auquel il fallait s’attendre. Autant il eut été facile de se constituer une main démonstrative, à la limite de l’exubérance avec la carte traditionnelle des vins de la maison, autant les orphelines laissaient présager la nécessaire possession d’un grand sang-froid allié à une parfaite connaissance des stratégies développées autour des tables professionnelles.Paire de Rougeard et Charvin, Houillon-Overnoy et Lapierre. Après tirage au sort, Madame Sylvie ouvre avec un Chardonnay 2001 du tandem Houillon-Overnoy. Tout de suite la classe parle, bel équilibre, grande fraîcheur, parfaite conservation. Clément avait repéré un Chateauneuf du Pape 2008 de l’ami Laurent Charvin. Contrairement à beaucoup de ses confrères, nous sommes ici sur un vin puissant, certes, certes, mais délicat et sans lourdeur aucune. Joli, le fils fait plaisir à son papa. Le papa est fier de ce choix judicieux bien qu’il nous ferme la porte de la couleur. Monsieur Nicolas, qui ne pouvait s’empêcher de pianoter, laissant entrevoir une forte tension nerveuse, annonça “Clos Rougeard 2009” des Foucault’s Brothers. Bouteille de poids à l’image de notre nouvel ami qui impressionna l’assistance par son volume mais qui aurait certainement mérité plus de garde et d’ouverture. Là je parle de la bouteille, comprenons-nous bien. Dany, notre hôtesse, relança malicieusement avec un superbe Morgon 1991 de Marcel Lapierre. Plus de vingt ans de bouteille pour nous délivrer ce soir-là suavité et élégance.

J’avais la main pour conclure et n’hésitai pas un seul instant en découvrant en bas d’ardoise un second Clos Rougeard, mais en 2007. Passage en carafe pour une aération révélatrice et accompagner une délicieuse entrecôte de Black Angus cuite de main de maître par Philippe, l’hôte du lieu. Avec ma paire de Rougeard, je raflais la mise et n’étais pas peu fier de mon succès. L’idée de constituer une ligue professionnelle fut le dernier souhait émis lors de cette EXxxcelllllente soirée.

www.alatabledechanelle.fr

A La Table de Chanelle

12 Route d’Angers

49350 – Les Rosiers sur Loire

Tél : 02 41 51 88 85

Quand Reix attaque………..

dimanche 26 février2012

Hasard du calendrier, récemment Total et Glougueule annonçaient le même jour leur résultat 2011. Une grosse dizaine de milliards d’euros pour notre ami Trist’oeuf de Marjorie, Glougueule, quant à lui reste muet, s’interdisant de dévoiler ses bénéfices. Leader mondial du ticheurte vraiment très très drôle, notre mentalité de tueurs nous pousse à ne laisser aucun espoir à la concurrence, donc silence. Juste un renseignement pour vous donner un ordre d’idée de l’ampleur du phénomène Glougueule : Jacques Ferrandez a convoqué le charcutier niçois Pons, gardien de la tradition pied-noir et lui a fait prendre les mesures de son atelier afin qu’il le décorât de chapelets de boutifar et soubressade. Hervé Baru a changé le saphir de son Teppaz et s’est offert deux boites de gomina. Lefred-Thouron et Lindingre, arrivés en cours d’année ont, quant à eux, indiqué d’ores et déjà qu’ils reprendraient la même chose.

Envisager le marché d’après-demain, voilà notre devise. C’est pourquoi avec Michel Tolmer, spécialiste maison de la finance sur le long terme nous avons lancé une grande campagne de recrutement, objectif numéro un : Philippe Vuillemin. Chanel, il y a quelques années, s’était adjoint la collaboration de Vanessa Paradis, considérant le supplément d’âme que cet artiste apporterait à la déjà célébrissime société. Même réflexion, même démarche, même espoir. Qui mieux que Philippe Vuillemin pourrait à l’heure actuelle représenter Glougueule à l’international? Rendez-vous fut donc pris au Jeu de Quilles de Benoit Reix pour un petit-déjeuner de travail. Les négociations s’ouvrirent sur un Beaujolais blanc 2009 de Philippe Valette accompagné de lamelles de parmesan à différents stades d’affinage. Une fois à table, juste sous le comptoir afin de rester à portée de main du patron et surtout dans la zone de test, nous avons discuté des grands principes de notre future collaboration avec Les Florines de Jean-François Ganevat sur un velouté de châtaignes, pour le contrat type zone France un Morgon 2009 de Guy Breton avec quelque chose de très très bon aussi. Quant à l’international, Benoit nous a cloué la langue avec une fricassée de ris de veau, petits légumes et truffes arrosée par une Pinoterie 2010 du Domaine Prieuré-Roch. En fin de séance Benoit, Guillaume et Julien se sont assis à notre table afin de formaliser les résultats obtenus au cours de cette séance de travail acharnée. Leur aide nous fut précieuse. Au moment de nous séparer, Philippe nous a confié qu’il avait mangé là son plus meilleur petit-déjeuner.

Le Jeu de Quilles – 45 Rue Boulard _ 75014 Paris – Tél : 01 53 90 76 22