Back to top

ALLEMAND, tout le temps ! Quel Cornas !

philippe 16 février 2009 3 comments

Qui dira les souffrances endurées par les vignerons du Rhône septentrional : Hermitage, Cote Rotie, Cornas. Les pentes abruptes sont telles qu’il leur faut souvent avoir recours à du matériel spécialisé pour travailler les vignes, chenillard de faible encombrement, le treuil est souvent la solution unique pour remonter les hottes pleines des vendangeurs. De ce fait le corps s’adapte au contexte, qui connait Jean-Michel STEPHAN à Tupins aura remarquer la parfaite adéquation entre terroir et morphologie vigneronnesque. Quiconque mesurant plus d’1.80m serait voué à l’échec, alors que Jean-Michel abat à lui seul un travail de titan. Pourquoi ? Outre sa volonté,  Jean-Michel a le profil idéal pour son exploitation. Il en est de même de Thierry ALLEMAND. Nous avons visité ses différentes parcelles avant dégustation, le choix de l’instant était judicieux, plus tard eut été téméraire. Chaillots, Reynard, Teysier : une idée de l’enfer pour atteindre le paradis. Des pentes démoniaques qui ont amené Thierry a développé un sens totalement maitrisé des déclivités, son corps compense naturellement toute nuance de niveau, il est dôté de chevilles à géométrie variable, la plante des pieds se déforme à volonté s’adaptant parfaitement aux aspérités du sol. A tel point que sur surface plane il est perdu, à l’image de l’albatros dont les ailes trop grandes l’empêchent de prendre son envol si on le pose au sol. Loin de ses coteaux Thierry perd ses repères, obligé sur terrain plat de trouver appui s’il veut éviter la chute. Ah! qui dira ce que le vigneron endure.

Author avatar

philippe

https://www.glougueule.fr
Afin d'accéder à l'aristocratie épicière, Philippe QUESNOT, alias PQ, suivra des études de grouillot en architecture et béton armé durant environ une quatorzaine d'années entre Paris, Evreux et Nice. Se sentant mûr pour se lancer dans la carrière qu'il a toujours voulu embrasser, il décide de créer, en partenariat avec un de ses anciens collègues, un complexe épicier qui tiendra à la fois du bazar, du foutoir et surtout dans 70m². Ce n'est que sur le tard, après sa rencontre avec Sylvie AUGEREAU et Michel TOLMER qu'il participera à cette magnifique aventure qu'est GLOUGUEULE. Dans un premier temps pressenti pour le Nobel de la Paix, il lui sera préféré qui vous savez. Le consortium tentaculaire de l'industrie du rire ne lui a toujours pas pardonné sa liberté de ton, souvent sarcastique et surtout la subtile alchimie de son humour si fin et léger qu'il sait si facilement mettre en œuvre pour notre plus grand bonheur.

3 comments

  1. Comment ça, j’suis en retard sur mes commentaires…

    Oui bon d’accord mais je ne resiste pas à l’idée de rajouter une couche de beau Cornas à ce super post.

    http://secretsepicure.blogspot.com/2010/03/cornas-chaillot-2005-de-thierry.html

  2. Pauline

    Je suis trop fière de toi mon tonton!!

  3. Qui est le Tonton de cette charmante Pauline ?
    A moins que …………….????????????? !

Post a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Contact aux heures décentes

    • Tél. : +33 (0)6 11 23 16 30
    • Adresse :
      GLOUGUEULE - Quesnot Philippe
      21 Avenue des Genêts – 06520 MAGAGNOSC
  • Nous acceptons :

  • S'abonner GRATUITEMENT aux articles:

2024 © Glougueule + Michel Tolmer + Philippe Quesnot - Toute reproduction interdite
Notre site utilise des cookies sans gluten.