A Topia 2009

morue-fraicheagneauMaquillage léger, un magnum de Grotte di Sole blanc 2007 d’Antoine ARENA dans une main, un de Fief du Breuil 2002 de Jo LANDRON dans l’autre. Je savais posséder tous les atouts de la séduction pour cette journèe. Sur les rouges je faisais confiance à mes camarades et, effectivement, nous eûmes droit à un joli défilé de magnums : St Joseph 2004 de Dard et Ribo, Mémé 2006 de Gramenon, Morgon Vieilles Vignes 2004 de Jean Paul THEVENET et 2005 de Jean FOILLARD.mona-mario-et L’apéro, ce fut Macon de chez mario-et-ses-beignets-de-sardineBLANCHARD. Comme dans “Les choses de la vie” de RESNAIS, tout repasse au ralenti. Mais y a ma pôv’tête, alors……. Si, à un moment j’ai eu dans mon champ de vision un Beaujolais 2006  d’Yvon METRAS, un “Chut DERAIN”, les Ardilles de VILLEMADE, et puis du MOSSE et du VALETTE. Et puis nous avons mangé aussi ces délicieuses spécialités italiennes simples et goûteuses :luciano-et-art-pepino beignets de sardines fraiches farcies aux herbes; poulpe, petits pois et tomates; févettes, olives, coup de blanc du pays avec pain local bien cuit à la croûte dorée; pâtes fraiches à l’encre de seiche; raviolis aux artichauts avec haricots verts frais et parmesan; morue fraiche et version salée avec pommes de terre, tomates, olives; sanglier; agneau et toujours ces petits artichauts fondants. Y a eu aussi le Master ofolivier-et-sa-muse Cérémony : Art PEPINO qui a slamé “grave” ou “comme un ouf”, notre jeune public choisira ou modifiera de lui-même. Est venu l’accompagné Luciano, chanteur d’opéra italien immigré à Brooklyn et puis Olivier nous a encouragé à nous retrouver en chantant son célèbre : “Et il est où ? et il est où ?” et puis l’heure des adieux arrivant nous nous sommes embrassés longuement pour certains, goulûment pour d’autres.hole Nos fiancées ont connu leur heure de gloire en nous intimant l’ordre de nous installer à la place du mort, de bien boucler et la ceinture de sécurité et nos bouches qui ne s’étaient pas fermées de la journée. Tellement tristes de nous séparer que rendus à Nice nous avons prolongé chez Olivier qui a eu le bon goût de nous rincer les papilles avec un Poulsard 2004 d’HOUILLON et OVERNOY, immédiatement prolongé par la version Chardonnay et, Ultime bouteille de cette grande et belle journée la sus-nommée  gourmandise d’Yvon METRAS en 99. calamarsPlus que 49 semaines avant la prochaine représentation de A  TOPIA 2010. Ca va être long, morue-saleeheureusement Mario vient chaque semaine à Nice livrer Le Vin sur Vin et La Part des Anges en légumes et il lui arrive d’apporter dans sa besace un de ces petits plats qui nous permettent de faire le rappel indispensable.

Une réponse à “A Topia 2009”

  1. Marie écrit :

    Ahhhh A Topia 2006= quelle GRANDE & mémorable journée (g d’ailleurs qqs photos qui se passent de commentaires!!) On prend les mêmes et on r’commence… + G hâte d’entendre Fab le maestro Pépino à l’oeuvre!!
    A+ J’suis av Xav chez Bono (à Montréal quoi), bisesss

Laisser un commentaire