Back to top

Bienvenue à Clara et Boris!

philippe 25 octobre 2011 2 comments

Je bois, tu bois, nous buvons mais qui boira ? Quelle angoisse ! Qui viendra au fond de nos caves susurrer des mots d’amour à nos chères bouteilles et leur parler de ce destin magnifique qui les attendait ?

Quand à l’heure du coup de blanc, en guise d’apéro on entend maintenant retentir des borborygmes désignant ces boissons bizarres qui, à l’image du silure dévastant nos rivières*, ruinent nos foies : Ouiskikicaca et Vodcacaorance. Honte à vous qui faites table rase de la mémoire de nos ainés, qui avaient su porter haut le drapeau de la pochtronerie française ! Qui seriez-vous aujourd’hui, si durant la Grande Première, nos chers pioupious n’avaient pas ingurgité ces Château Casse-Pipe pour se donner du cœur à l’ouvrage et silencieusement mourir la face dans la boue, alors qu’à l’arrière nos chers gradés vérifiaient la qualité des grands crus et la douceur de peau des hôtesses du Ouanetoutou?

Heureusement, un évènement aussi inattendu que merveilleux est venu cet été m’oindre les coronaires : un mariage, et pas n’importe lequel. Celui de deux abonnés qui avaient choisi de s’isoler à Belle-Île, avec leurs 250 invités, pour s’unir, nous faire partager leur joie et la cave du père de la mariée. Belle initiative qui se traduisit par un accueil au Brut Nature de Drappier, Houillon-Overnoy rouge et Arena Father and Sons pour les blancs. Quant aux vins servis au court du repas : que des magnums attribués par tirage au sort.

Après avoir hérité d’un Côte du Py 2000 de Jean Foillard, nous bénéficiâmes du deuxième effet qui s’coue avec une Ultime 1999 d’Yvon Métras. Pour ce faire, le père de la mariée étant incorruptible, il fallut invoquer les esprits bienfaisants. Par chance, le N°21 sortit enfin après quatre essais et nous pûmes relâcher le marié. Merveilleux gamay!

Nul doute qu’en Clara et Boris réside l’espoir. L’avenir est là. Ils sont le couple élu qui sauvera la planète de sa médiocrité, et d’ailleurs un signe en était l’évidente preuve : la liste de mariage avait été déposée chez des cavistes. Que du liquide. Glougueule se réservant, pour sa part, la fourniture des biberons en verre, tétines label Déméter.

Avec les 332000 autres abonnés, le Haut Comité Directeur au Développement du 2e-ème Plan vous souhaitent “Longue vie, beaucoup de bonheur et portez bien haut nos valeurs “Boire beaucoup mais que du bon”.

*Je ne suis pas sûr que l’image cadre vraiment, mais j’ai été fort impressionné par la capture à Chouzé sur Loire d’un de ces engins dévastateurs de nos rivières, dont la taille frisait les 2.20m pour 60kg. Un demi-grofé pour les initiés.

Author avatar

philippe

https://www.glougueule.fr
Afin d'accéder à l'aristocratie épicière, Philippe QUESNOT, alias PQ, suivra des études de grouillot en architecture et béton armé durant environ une quatorzaine d'années entre Paris, Evreux et Nice. Se sentant mûr pour se lancer dans la carrière qu'il a toujours voulu embrasser, il décide de créer, en partenariat avec un de ses anciens collègues, un complexe épicier qui tiendra à la fois du bazar, du foutoir et surtout dans 70m². Ce n'est que sur le tard, après sa rencontre avec Sylvie AUGEREAU et Michel TOLMER qu'il participera à cette magnifique aventure qu'est GLOUGUEULE. Dans un premier temps pressenti pour le Nobel de la Paix, il lui sera préféré qui vous savez. Le consortium tentaculaire de l'industrie du rire ne lui a toujours pas pardonné sa liberté de ton, souvent sarcastique et surtout la subtile alchimie de son humour si fin et léger qu'il sait si facilement mettre en œuvre pour notre plus grand bonheur.

2 comments

  1. Julien Pégé

    “à l’image du silure dévastant nos rivières” ceci n’est que pur mensonge et fantasme dû au délit de sale gueule dont souffre ce magnifique poisson…il est dommage de colporter une telle inexactitude sur un si beau blog…

  2. Pit bret

    Hé bien mon ami c’était devant chez moi a Chouzé sur Loire et le dire de monsieur quesnot est vrai. Je t’ invite donc cette été a pêcher dans la Loire polluée par ce poisson. Si tu prends un brochet dans la journée nous irons avec fifi, mimi et glouglou chez Passard et j inviterai sinon c’est toi qui régaleras.
    Amicalement.
    PB

Post a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Contact aux heures décentes

    • Tél. : +33 (0)6 11 23 16 30
    • Adresse :
      GLOUGUEULE - Quesnot Philippe
      21 Avenue des Genêts – 06520 MAGAGNOSC
  • Nous acceptons :

  • S'abonner GRATUITEMENT aux articles:

2024 © Glougueule + Michel Tolmer + Philippe Quesnot - Toute reproduction interdite
Notre site utilise des cookies sans gluten.