Les Ignorants d’Etienne Davodeau

Une BD comme un album de photos de famille. La recherche consciente ou pas de vins toujours plus précis et expressifs nous aura tous amené un jour ou l’autre à goûter les chenins de Richard Leroy, les savagnins, poulsards, pinots et trousseaux de Jean-François Ganevat, les nielluciu, muscats, vermentino et bianco gentile de la tribu Arena. Et là Etienne Davodeau a l’excellente idée de nous embarquer dans son quotidien pendant plus d’un an. Nous assistons entre lui et Richard Leroy à la découverte mutuelle de leurs mondes en même temps qu’à la confirmation de leur amitié. Chez “Futuroplis” pour 24.50€ une superbe bande dessinée avec le label “Kopins!”

Une réponse à “Les Ignorants d’Etienne Davodeau”

  1. Laurent Cerqueu écrit :

    Terminé il y a à peine 5 minutes, entre deux clients, une bd pour les gens qui n’aiment pas la bd c’est comme un vin pour les gens qui n’aiment pas le vin, quand c’est bon c’est universel. Et aussi presque émouvant.

Laisser un commentaire