Désormais Yves et moi, sommelier.

“Y a des jours avec et y a des jours sans, des jours on fait des claquettes et des jours on attend” La chanson de Tom Novembre en tête, j’ai attendu le facteur impatiemment
. Dès 9 heures Monsieur Colissimo frappait à mon huis avec un premier colis que j’ai posé sur la table dans l’attente de la tournée de l’homme à la mobylette jaune. Bingo! Onze heures, deuxième colis, cette fois une enveloppe à bulles et j’ai entamé mon petit cérémonial. L’attente, la montée d’escalier, je suis un adepte du désir du plaisir à venir. Après effeuillage en règle, j’avais là le premier exemplaire de Vingt en Vrac et un superbe sommelier réalisé dans les ateliers d’Yves Charles à Thiers, magnifique cadeau dont le bois est issu d’une barrique de l’ami Georges Descombes. Un bois du Beaujolais, le Beaujolais qui est sans conteste mon vin préféré. Ma nature m’y poussait, Yves Charles m’y précipite, désormais lui et moi sommelier.

Deux magnifiques productions de notre bel artisanat français, du vrai “fabriqué en France” comme on en fait malheureusement de moins en moins, du bel ouvrage tout à la main.

Voici le lien pour vous procurer un des derniers exemplaires :

https://www.couteau.com/sommelier-f%C3%BBt-de-ch%C3%AAne.html

4 réponses à “Désormais Yves et moi, sommelier.”

  1. dirpauillac écrit :

    Imprégné du Beaujolais de Georges Descombes, m’en faut un !

  2. Éric Chenet écrit :

    Bonjour, comment peut-on faire pour se procurer ce si beau sommelier ?

  3. Toto écrit :

    Alors passe commande auprès de la maison Perceval à Thiers. Leur site se trouve à cette adresse magnifique :
    http://www.couteau.com

  4. Toto écrit :

    Bonjour,
    adressez-vous à la maison Perceval à Thiers, vous pouvez les contacter par leur site :
    http://www.couteau.com

Laisser un commentaire