Articles avec le tag ‘antoine arena’

Olive

vendredi 22 mars2013

Olive et moi, c’est une vieille histoire. Il devait encore lui rester quelques cheveux sur le crâne et c’est sur le stand des Landron à l’hippodrome de Cagnes sur Mer que Jo me l’a présenté : “Tiens! Olivier!  Il va ouvrir un bar à vins à Nice!”. L’homme n’était déjà pas bien grand mais on sentait bien toute la détermination derrière la chauvitude du schtroumpft. A cette époque, dans le coin, le choix nous obligeait à pratiquer une forme d’ascèse volontaire, chacun se piquant la ruche à domicile; alors un lieu où il serait possible de boire en troupeau, forcément, cela m’intéressait.

Et fectiv’ment quelques semaines plus tard ouvrait La Part des Anges au 17 de la Rue Gubernatis à Nice.

Il y eut les mercredis de la Part où régulièrement une jolie tablée de dix se réunissait, chacun apportant ses plus belles bouteilles, il y avait là des artisans du bâtiment, quelques profs, un dessinateur, un arracheur de dents; toute la fine fleur de la boivitude locale du moment. En 2002,” la soirée lunettes Picsou” draina de nombreux vignerons qui jusqu’à l’aube firent durer le plaisir. Grotonio, Yvon Métras, les Valette et bien d’autres. Les premiers jours de juin de cette année là étant très favorables à l’expression corporelle, certains s’entretinrent avec lui jusqu’au petit matin. 2003 et la seule exposition de Michel Tolmer en région PACA, partagée entre 20/20 et Part des Anges. Énorme succès commercial qui permit à l’artiste d’acquérir une magnifique notoriété avec vue mer.

Même si les aléas du temps ont quelque peu espacé ces moments, Olivier reste pour moi un des piliers indétrônables de mes amitiés bachiques. Et c’est par hasard, chez une amie commune de la Vallée du Rhône, que nos liens se sont resserrés. Au cours de ce marathon gastronomique, la température s’est élevée de plusieurs degrés et comme deux vieux masaïs nous nous sommes retrouvés dans les bras l’un de l’autre, secouant nos sagaies en se promettant de renouveler cette antique tradition des mercredis.

C’est pourquoi ce matin je suis descendu dans mon antre afin d’y choisir une bouteille qui soit à la hauteur de l’événement. Rhône Nord, Côte-Rotie 1999 des Frères Jamet : “Bingo!” Juste la bouteille idéale que je lui avait échangée début des années 2000. Géraldine, la charmante petite demoiselle qui y effectue son stage, s’est chargée de l’ouverture et de la mise en carafe une bonne heure avant. Pour préparer le terrain, une bouteille de Jean-François Ganevat “Les Enfants terribles”  absolument renversante de gourmandise et de fluidité. Même pas dix minutes à quatre. Un risotto au jus d’ortie avec ses  artichauts piquants d’Albenga et petits brocolis poêlés avec un Sylvaner Zellberg 2001 de Julien Meyer (30 mois de barrique sans soufre, issu de raisins légèrement botrytisés) pour nous mettre sur les rails. Et là, un joli boudin, sa purée de pommes de terre, pile-poil avec la Côte-Rotie des Jamet : le bonheur.

En nous quittant Olive et moi nous sommes promis de remettre le couvert dans un avenir très proche. En attendant vous pouvez aller vous promener sur son site tout récemment créé :

http://www.la-part-des-anges-nice.fr/

Olive! Longue vie à nous et à notre amitié.

Sélection de Groins Nobles

vendredi 13 janvier2012

Nul ne sait ce que sera l’ultime image qu’il emportera vers l’éternité, ni qui se cache derrière la caméra mais certains en ont déjà eu un avant-goût en pratiquant la dégustation “no limit”. Les grands apnéistes reviennent au monde en utilisant des gueuzes haute performance, eux pour rejoindre les vivants s’accrochent désespérément à des bouteilles censées leur procurer l’oxygène qui les portera sans encombres jusqu’au petit matin. Pour ceux d’entre vous qui ont pratiqué ce sport de l’extrême voici un petit exercice amusant que vous pouvez faire au sortir de vos soirées arrosées. Au vue des photos ci-dessous saurez-vous reconnaitre quel personnage du monde du vin vous prodigue les premiers secours suite à votre coma éthylique?

Le premier qui reconnaitra son sauveur aura gagné un éthylotest fluorescent, plus facile à récupérer la nuit sous le siège où ce p….! de bousin de m…. est allé se nicher.

Bonne chance à tous et souvenez-vous : Boivez avec modération!

Le Label Arena enfin reconnu par la C.E.

samedi 9 juillet2011

Dans le cadre d’une recherche permanente de la qualité optimale, Christophe Lorenzoni, créateur de mobilier, s’est adjoint les services d’Antoine et Jean-Baptiste Arena. Le confort et la finition étaient déjà reconnus de tous, mais cela ne suffisait pas. Dans ce marché mondial, Christophe a compris que seuls ceux qui pousseraient à l’extrême leur désir d’une qualité absolue s’en sortiraient, il a profité du Salon de Chateau Moulin Pey Labrie pour faire tester ses meubles par les deux vignerons de Patrimonio. Ils ont mis dans cet exercice la même exigence qu’ils mettent dans la réalisation de leurs vins.

Dès la fin du repas ils se sont installés, l’un dans le fauteuil suspendu, l’autre dans la chaise longue et ont entamé une longue séance d’étude approfondie, multipliant les positions, y compris les plus inconfortables. Alors que bien d’autres auraient trouvé un prétexte fallacieux pour abandonner cette tâche ingrate et reprendre en douce leur travail, ils n’ont pas hésité à prolonger la séance afin d’être certains des résultats qu’ils avanceraient. Anxieux, Christophe attendait le verdict de leurs analyses. Ils notèrent un ou deux détails d’éléments de confort à améliorer ou modifier, telle la recommandation d’employer un velours plus dense à la coupe plus longue pour le coussin appuie-tête afin de ne pas se blesser les joues quand on se tourne et la préconisation d’un arc de courbure de deux degrés inférieurs sur la pièce testée.

Un cahier des charges aux exigences si pointues ne pouvait rester longtemps inconnu des autorités de Bruxelles. C’est pourquoi nous avons l’immense plaisir de vous annoncer en avant-première la reconnaissance du Label Arena par les instances européennes. Dorénavant, lors de vos achats de mobilier de repos de grande qualité, vous devriez trouver apposé à côté du célèbre C.E. une seconde étiquette avec le tampon “Arena’s tested” qui vous garantira un meuble indémodable à la finition irréprochable, fait pour vous durer toute la vie.

Christophe Lorenzoni – Tél : 06 10 68 36 07

http://www.225litres.com/225_litres/Bien_le_bonjour_!.html