Roch in Villars sur Var

“Le vin est toujours plus rouge dans le verre du voisin”, dit l’adage, dont nous allons de ce pas contrôler la véracité. Depuis de nombreuses années nous nous disions qu’il ne serait peut-être pas stupide d’aller à Villars sur Var au Clos Saint Joseph. Une cinquantaine de Kms pour goûter le seul Côtes de Provence dans les Alpes-Maritimes et faire la connaissance de Roch SASSI, digne fils d’Antoine lui même fils de …son père, car il y a comme ça quatre générations de vignerons qui se succèdent depuis un siècle; voilà la périlleuse mission que nous nous étions fixée en ce mardi hivernal et ensoleillé.

Roch SASSI pour que vous puissiez vous faire une idée ce serait un peu Grand Corps qui Pète le Feu, pour la voix et la stature; l’air frais de la montagne, la nature, les bons produits du terroir l’ont de toute évidence préservé des maladies. Il n’aura pas fallu le temps que met un glaçon à fondre dans le caleçon d’un séminariste irlandais à la vue d’une nouvelle recrue dans le corps des enfants de cœur pour qu’entre lui et nous le courant passe. Nous, c’était Grosfé, fiancée officielle pour les déplacements, Franck CARAMEL, notre assurance tous risques au cas où nous serions amenés à ne goûter que des magnums, Romain son jeune sommelier récemment embauché qui ne devrait pas décevoir son maître. Le premier quintal est déjà atteint, Romain suit parfaitement son tableau de marche. Roch nous a organisé une belle dégustation avec quelques vieux millésimes qui nous ont révélé tout le potentiel de garde de ses vins. Nous avons fini par un rouge 1999 qui avait des reflets et un nez qui aurait pu en promener quelques uns du côté de la bourgogne.

Afin de décompresser et éviter un retour trop brutal vers la Civilisation, nous avions embarqué quelques cigares et réservé une table au Bar des Platanes (Tel : 04 93 05 76 14). Accueil simple et souriant, cuisine niçoise traditionnelle, un coup de blanc du vigneron de l’étape pour attendre sans trépigner la daube et ses gnocchis, le sauté de veau, le chou farci, les raviolis maison, le tout arrosé du rouge, frère de l’autre. Je me souviens avoir exagéré pour finir mais quoi entre dessert et café et ses bugnes. En tout cas, au retour, de toute évidence il y avait surcharge. Nous nous sommes promis de réitérer l’expérience prochainement en organisant un “déjeuner sur l’herbe” version Glougueule. A suivre…………

Clos Saint Joseph

168 Rue Savel

06710 – Villars sur Var

Tél : 04 93 05 73 29

Une réponse à “Roch in Villars sur Var”

  1. Pétry écrit :

    On va vérifier sur place et sur le champ.

Laisser un commentaire