Nécro pas spirituelle

Telle La Part des Anges, Mona s’est volatilisée hier des suites, pour l’instant, inexpliquées d’une intervention chirurgicale. Mona était une figure incontournable du 17 de la rue Gubernatis, alliant compétence, gentillesse et humour. Mona c’était surtout une sensualité à fleur de peau qu’elle avait très douce. Le petit monde des amateurs de vins niçois est en deuil. Selon la formule consacrée elle est partie trop tôt et tous les jeux de mots foireux que j’avais laissé mûrir afin de lui en offrir tout un bouquet resteront inédits, ce qui selon certains n’est pas plus mal.

En parallèle à sa passion du vin elle menait une carrière de “nez” en parfumerie et était l’auteur de plusieurs créations remarquées. Il vous suffira de taper “Mona Di Orio” pour vous apercevoir que d’autres personnes dans le monde sont abasourdies par cette nouvelle et partagent notre grande tristesse.

Nous présentons nos condoléances à sa famille ainsi qu’à toute l’équipe de La Part des Anges qui aura bien du mal à faire sauter les bouchons sans penser à elle en cette fin d’année.

5 réponses à “Nécro pas spirituelle”

  1. Robaut Olivier écrit :

    On n’aime pas savoir dans la souffrance les gens que l’on aime… Je suis peiné pour nos amis et je vais à Vinivore République pour plus d’infos.

  2. Bruno Scavo écrit :

    Je suis triste.
    Une fleur s’est fanée. Nous ne sentirons plus ses effluves magiques.
    Nous ne respirerons plus ses créations essentielles, issues de son imagination olfactive à la sensualité exacerbée.
    Elle ne respirera plus, elle qui sut nous donner tant d’ivresse par la grâce de son nez.
    Manque l’unique fragrance, celle qui mène au bouquet.
    Mona s’en est allée, sans attendre la fin du jour, son crépuscule sonné en pleine lumière.
    Nous sommes tristes

    Bruno Scavo

  3. ledjé écrit :

    Voici ce qu’on pouvait lire sur son blog:
    “I’m delighted to begin with this unbelievable raw material, the oud, the most mysterious and extraordinary essential oil i have smelt till now.I was fascinated to see how all religions have adopted it as an olfactory sign of the divine manifestation”…
    Qu’il en soit ainsi !
    Pensées.

  4. Julien Besson écrit :

    C’est une immense tristesse. Merci Philou pour cet hommage, elle va beaucoup me manquer.

  5. fred QUINCAVE écrit :

    Trop peu vue mais tellement appréciée. Toutes nos amitiés confraternelles à la Part des Anges et à ses proches. F

Laisser un commentaire