Glougueule continue à broder sur Ganevat

Qu’est-ce qu’on a du bol, à Glougueule, après Kopin, c’est Kopines qui habille une cuvée du négoce des Ganevat ! Anne et Jean-François ont vraiment eu le nez fin en nous retenant comme partenaires. Notre expertise leur a beaucoup apporté, indéniablement. La subtilité dans l’assemblage, l’élégance absolue, enfin tout ce qui nous qualifie d’ordinaire rassemblé dans ces 75cl, une merveille intégrale. Hélas la bouteille se retrouve vide à une vitesse qu’Einstein n’avait pas prévue et le pire c’est que la dernière gorgée laisse inconsolable de cette vacuité. Kopin, Kopines, ce serait trop bête d’arrêter là notre collaboration, du coup nous planchons sur le nom d’une cuvée pour nos ami-e-s « transgenre ».

Laisser un commentaire