“ARNAL m’a tuer !”

C’est ce que semble dire la pauvre bête. Alors que la justice s’acharnait sur le jardinier Mouginois, un regard plus professionnel aurait dirigé les pas des investigations de l’enquête vers la Camargue. En un lieu loin de toute civilisation on aurait pu y découvrir Armand ARNAL et sa brigade retranchés en les murs de la Chassagnette. La Camargue, souvenez-vous, c’est l’endroit où l’on peut manger du gigot de moustique et où, pour une fois, l’on aimerait que la Nature nous eût doté d’attribut ridicule afin de les empaler délicieusement. Lors des deux premières perquisitions, nulle trace, aucun indice. Ce n’est qu’à la troisième, tout récemment, que nous sommes tombés sur cette preuve accablante.

La photo parle d’elle-même : Armand ARNAL a tuer HOMARD.

http://lachassagnette.blogspirit.com/

Une réponse à ““ARNAL m’a tuer !””

  1. blandine écrit :

    un peu tiré par les cheveux votre enquête. je le mangerai bien ce homard. super souvenir d’un déjeuner là bas.

Laisser un commentaire