Le Duc des longs bars – Part 2

Attardons-nous un peu sur le cas remarquable que constitue Ponpon, que nous n’avons fait jusqu’à présent qu’effleurer superficiellement.

Comme le prouve la photo ci-dessous, Ponpon a été doté par la nature de certains organes plus développés que la moyenne, à l’aide desquels il est en mesure de détecter très finement la moindre trace de connerie dans son entourage.

Opérant avec la sensibilité des plus puissants radio-télescopes qui fouillent l’Univers à la recherche de signaux de vie extra-terrestre,  ces organes ont en revanche beaucoup plus de succès et rapportent quotidiennement une vraie moisson de résultats.

Dès qu’un signal de connerie est capté, un sourire sardonique s’affiche sur son visage, précédant le verdict : “Ah ben tiens, encore une belle tête de con, celui-là!”. Et on sent quelque chose comme la satisfaction du pêcheur ligérien qui sort de l’eau un sandre de belle taille.

Néanmoins, cette allergie à la connerie lui est manifestement pénible malgré son dévouement à la recherche scientifique. Elle peut également rendre légèrement nerveux ceux qui l’approchent. En effet, qui peut s’en croire tout à fait exempt, même à l’état de traces? De même que le vigneron sans soufre le plus puriste se doit d’afficher sur ses bouteilles la mention “sans sulfites ajoutés”, nul ne peut affirmer à l’avance qu’il saura passer l’épreuve d’un détecteur aussi fin.

En ce qui me concerne, je crains de l’avoir plus d’une fois exposé à des doses massives, mais il a presque toujours eu la charité d’attendre pour réagir que je sois parti pisser. N’empêche, Ponpon, c’est quand même une belle langue de pute!

3 réponses à “Le Duc des longs bars – Part 2”

  1. 1amikivouveudubien écrit :

    Après le Tshirt, la chemise!
    Elle en jette la chemise !!
    Quelle garderobe!!!
    Et les pompes?…

  2. le dgé écrit :

    Finalement entre vous ,glugueulle, c’est un peu un remake de vincent, françois, paul et …les autres.

  3. Toto écrit :

    Le sniper de Gueux est invité à descendre du toit de sa grange pour venir rejoindre la chouette bande de potes (Quesnot=Yves Montand, Tolmer=Michel Piccoli, Augereau=Stéphane Audran). Dernière sommation!

Laisser un commentaire