Pur Jus, soif d’apprendre

capture-decran-2016-09-14-a-22-43-57 capture-decran-2016-09-14-a-22-43-57-copiepur-jus

D’un côté, on a Bayer qui bouffe Monsanto, Lactalis qui étrangle les producteurs de lait et certain candidat à la présidentielle qui se demande si après tout, le changement climatique… Bon, ne sautez pas tout de suite par la fenêtre, on a aussi des bonnes nouvelles : Fleur Godart et Justine St Lô viennent de publier “Pur jus” aux éditions Marabout, et c’est LA bd glouglou de la rentrée,  220 pages aussi désaltérantes qu’une quille de macabeu !

Elles ont passé un an à butiner chez une petite trentaine de vignerons nature (Jeff Coutelou, Alain Castex, Philippe Jambon, Cyril Fahl, Catherine Riss etc, etc…) tout un pollen d’expériences, d’essais, de pratiques vigneronnes qui cherchent à comprendre au lieu de brutaliser. Tout ce que Davodeau nous révélait dans les Ignorants, Fleur et Justine le prolongent et l’approfondissent, au sens propre, puisqu’elles nous font descendre au bout des racines pour piger le processus de la mycorhize ou comment le manganèse devient soluble et donc toxique dans les sols de gneiss trop acides… Mais pas d’affolement, cette bd est comme un traité d’agronomie hyper-pointu qui serait capable de captiver n’importe quel public grâce à l’imagination sans limites de Fleur et Justine pour mettre en images des notions complexes. Les personnages changent de taille, ont tout d’un coup des bras en rameaux de six mètres de long, des ailes de papillons, pas de problème, tout est possible ! À lire pour avoir encore plus de raisons d’avoir soif !

Une réponse à “Pur Jus, soif d’apprendre”

  1. samuel écrit :

    Une jolie préface.

Laisser un commentaire