Archive pour novembre 2008

A la tienne, Didier !

samedi 29 novembre2008

Je garde en mémoire cette fin de soirèe, où nous avions déjà bien bu. Dormant sur place je m’étais délivré une ordonnance à base de chardonnay, grenache et poulsard. La spécialiste locale, chez qui nous dinions, détecta immédiatement un déséquilibre dans la prescription. Oui, mais quoi ?…….. Il manquait du chenin. C’est çà, mon corps réclamait du chenin et je ne m’en étais pas aperçu. Par bonheur sa sensibilité d’ancienne infirmière m’a sauvé ce soir là d’une deshydratation qui aurait pu m’être fatale. Le remède :  Didier CHAFFARDON avec sa cuvée “Isidore 2004”, quelques gorgées de cette exceptionnelle bouteille ont suffi à me sauver. Merci Monsieur CHAFFARDON ! A la tienne Didier !

5 Plce des Frères Montgolfier

49320 Brissac-Quince

Tel : 02 41 54 41 37

Ce bougre a vraiment tous les talents.

vendredi 28 novembre2008

Lorsque la température chute vertigineusement Michel TOLMER peut, à volonté, se condenser. Rappelez-vous vos sorties de bain de mer dans La Manche, cette étrange sensation que dans ce triste monde tout augmente sauf votre instrument reproducteur, qui, s’il le pouvait atteindrait une taille négative. Eh bien chez lui c’est le contraire.

A l’inverse, au moindre rayon de soleil, ce grand rêveur des immensités bistrotières redéploie ses ailes de grand voyageur et part vers les confins de son monde onirique.

P……..c’est trop beau, on dirait du BARBELIVIEN

“Ne me quitte pas !”

vendredi 28 novembre2008

“J’oedème encore !” semble nous dire Thierry PUZELAT

ISSALY, partout où il passe

vendredi 28 novembre2008

laisse des traces. Comme ses vins on n’oublie pas une rencontre avec le Secrétaire Général des Vignerons Indépendants. C’était chez Françoise et Philippe GOURDON lors d’une mémorable soirèe occupée à boire quelque peu et à tenter de battre le record du célèbre flipper en bois. Ou le contraire. Celà ne veut rien dire? C’est possible, en tout cas c’était lui j’en suis sûr, Monsieur le Président!

JAYER j’en ai !

jeudi 27 novembre2008

Mon Ami A.A. a beaucoup d’humour. Sur la route du retour d’un voyage en Bourgogne il m’appelle et me dit : “Ooooh! Grokéno! J’ai du JAYER pour toi”

-” Oh Pute borgne, du JAYER ? la vache ! j’en ai bu qu’une fois et en plus, juste une gorgèe d’une bouteille qu’un arracheur de dents marseillais avait acheté à prix d’or.”

-” Oui, oui du JAYER ! dés que je peux je te LES expédie!”

-“LES expédie ?????”

-“Eh bien oui LES. Tu crois quoi ? Nous les Corses quand on offre à un Ami. Tu crois qu’on chipote ?”

Autant dire que la journèe me parut radieuse.

Quelques jours plus tard je recevais quelques exemplaires de Cros-Parentoux de chez Henri JAYER.

Simple et classieuses les étiquettes. Faut que je me souvienne de lui rappeler qu’il pense la prochaine fois à ne pas oublier les parties verre et liquides.

Labarde dérange !

jeudi 27 novembre2008

Il y a des territoires que notre caviste azuréen pourrait défendre jusqu’à la mort. Le quota de Mémé chez Gramenon, par exemple. Notre envoyé spécial Olivier DE MOOR a pu nous transmettre ce cliché saisissant d’une amicale discussion entre deux Gros cavistes, représentants du lobby Parisiano-Troyen avec notre héraut alpino-maritimien. Allez Olive ! Allez Olive ! Aaaaallez ! Les magnums ! Envoie les magnums !

Glougueule aime les mickeys petits, mais les bouteilles mahousses

dimanche 23 novembre2008

Nicolas REAU a les moyens

dimanche 23 novembre2008

Pour illustrer sa dernière cuvèe il s’est alloué les talents de LEFRED-THOURON, plus fin dégustateur à l’ouest du Pécos. 

Nicolas REAU – 1 Rue Pompois – 79100 Ste Radegonde des Pommiers

Tél : 06 24 63 20 75

Les Blancs des Baties 2006.

jeudi 20 novembre2008

“Encore un de ces vins qui peut vous mettre la tête à l’envers” vous dites-vous. Que nenni!  René-Jean DARD et François RIBO ont déjà la parade. Quelque soit votre position par rapport aux pôles vous restez en mesure de savoir ce que vous buvez.   Et c’est bon.   En plus.   Alors?   AAaaalooooooooooors, quoi?

Manu, Manu rêva

jeudi 20 novembre2008

Du côté de Montbrison sur Lez, Manu rêvait son vin. Ce jeune vigneron vient de produire sa première cuvée hors de la cave coop. “C’est trés bon!” dixit Maxime LAURENT. Alors si Maxime le dit……………………………..