Tous Cousin!

Je parie que vous connaissez tous Olivier Cousin, vigneron angevin à Martigné-Briand dans le Maine-et-Loire ! Désolée, les mentions géographiques sont censurées parce qu’Olivier s’est auto-déclassé en Vin de Table et qu’on a pas le droit d’y afficher d’où vient le raisin. Disons seulement qu’il mûrit généreusement sous la position GPS longitude -0,42834000 – latitude 47,23584000, qu’il n’a jamais connu de pesticide et que ses chevaux s’en gavent.

Bravo et merci : nous avons dépassé les 1 200 signatures!!!!

mais, svp, n’oubliez pas d’indiquer vos nom-prénom-profession et localité (avec code postal)

Pitié!!!!
Sylvie A
(pour les vignerons, nous indiquons une vague appellation….)

L’histoire du domaine a quelques générations derrière elle. Celle d’Olivier s’écrit avec son grand-père qui, au sortir de la guerre, refuse d’écouler les stocks chimiques de l’armée sur le nouvel ennemi mauvaise herbe. « Les désherbants ont fait du Layon la rivière la plus polluée du Maine-et-Loire. Avant on pouvait se laver dans la rivière, maintenant il faut se laver si on tombe dedans. » Les chenins ne font pas des chats et Olivier a gentiment suivi sa voie, sans jamais fermer la porte à ceux qui marchaient dans le bon sens agricole. Entre 1990 et 2000, une exploitation (exploiter, ça aussi c’est un sacré verbe…) viticole sur quatre a disparu en France, au détriment des petites et moyennes bien entendu (source Agreste 2010). « En 1980, nous étions 120 vignerons, 800 vendangeurs et  5 bistrots pour 800 hectares de vignes à Martigné Briand. Aujourd’hui, nous sommes 40 exploitants agricoles, 2 cultivateurs, 40 vendangeurs et 2 bistrots pour 850 hectares de vignes à Martigné pas briand! » Les vendanges manuelles sont de moins en moins pratiquées mais de plus en plus contrôlées. Olivier en a encore fait les frais l’an dernier…

Voilà où le feuilleton bucolique s’enraye : notre Charles Ingles (il met souvent les mêmes chemises à carreaux et va sans cesse couper du bois pour réchauffer ses beaux enfants) est devenu l’objet de moultes persécutions administratives et autres descentes des fraudes. L’emmerdeur est dans le collimateur… Voilà 20 ans, Olivier et quelques irréductibles décident de ne plus cotiser pour l’interprofession sensée défendre et promouvoir la viticulture ligérienne, « aux antipodes » de la sienne. Seul, il assumera 15 ans de procès. « C’était ma mission de foutre le bordel. J’ai perdu hier : mon compte a été bloqué par huissier. » Les Bordelais, groupés et solidement avocatisés, viennent d’entamer une procédure contre ces mêmes « Cotisations Volontaires Obligatoires » (vous avez bien lu). Mais le petit cheval est resté cible facile dans le mauvais temps…

En 2003, alors que le raisin n’en peut plus de soleil, on autorise la chaptalisation et l’acidification en AOC Anjou. Olivier se cabre. En 2005, millésime solaire également, il arrête l’AOC pour se confiner en Vin de Table, « le seul qu’on ait pas le droit de chaptaliser ! » Mais aussi celui qui ne tolère aucune indication géographique sur l’étiquette… Beaucoup de grands vignerons en Anjou s’y sont résolus mais la plupart ne sont pas d’ici (Mark Angeli, Richard Leroy…) Olivier y est né. Son raisin y grandit et l’envie de le dire aussi. Alors il glisse un discret « vigneron angevin » sur quelques étiquettes, tamponnent certaines « Anjou » et marquent ses cartons d’un « Anjou Olivier Cousin » aux initiales rouges (AOC). Parce qu’il est « fier d’être angevin. ». Et ce qui devait arriver… La Répression des Fraudes sonne, constate, photographie, préconise 30 000 Euros d’amende et en conclue qu’il « fait du tort à son appellation. »

Taratata. Olivier Cousin fait du bien à son appellation. Il n’en a pas besoin pour vendre son vin jusqu’au Japon. Et c’est une gloire pour cette région dans la peine (le prix du rosé au négoce est celui d’il y a 30 ans) qu’il en propage le nom. Mieux, le bien qu’il fait à l’extérieur se voit à l’intérieur : ici, Olivier Cousin est le papa de beaucoup de jeunes vignerons. C’est chez lui qu’on se réfugie quand on a des soucis. Il les abreuve de bons conseils, les nourrit souvent et leur distribue parfois ses vignes. Et c’est encore lui qui enseigne le cheval de trait à tous et le montre à la télévision. Une sacrée belle image pour la région…

C’est pourquoi nous vous proposons de signer cette lettre au procureur, en nous envoyant vos noms-prénoms-professions-localisation.

Lettre au procureur

Nous, vignerons, journalistes, cavistes, importateurs et amateurs de vins affirmons notre soutien à Olivier Cousin.

Nous nous indignons qu’on l’accuse de nuire à son appellation.

Olivier Cousin incarne une des plus belles images angevines. Sa médiatisation en est témoin. Ses pratiques culturales respectent son terroir. Le vin qui en émane le traduit sans aucune interférence et propage l’identité angevine dans le monde entier.

Mieux, Olivier Cousin est un des acteurs principaux du renouveau du vignoble : il soutien activement et physiquement les jeunes installations.

Enfin, il est à l’origine de la révolution du cheval de trait dans toute la Loire.

Nous, vignerons, journalistes, cavistes, importateurs et amateurs de vins, apportons notre appui solidaire à Olivier Cousin et dénonçons les persécutions dont il est l’objet.

1 552 réponses à “Tous Cousin!”

  1. Emeline écrit :

    Soutien à Olivier, évidemment!
    Emeline Calvez
    caviste
    75011 Paris
    Sébastien Bobinet
    Vigneron
    49400 Saumur
    Laurent Lebled
    Vigneron
    37420 Savigny-en-Véron

  2. James écrit :

    ce n’est pas juste

  3. Arnold Waldstein écrit :

    I support you in this.

    Arnold Waldstein
    Blogger and business advisor
    NYC, NY

  4. Marc Roisin écrit :

    Je signe la pétition. Pour une fois qu’il y avait un peu d’humour. C’est triste.

    Marc Roisin
    Rue JB Vannypen, 75
    1160 Bruxelles
    Belgique

    Métier : Gérant du guide du vin Vinogusto.com

  5. Doug Cook écrit :

    Moi aussi, je soutiens Olivier Cousin.

    Doug Cook
    Journaliste du vin, ingénieur en informatique
    Boston, Massachusetts, États-Unis

  6. camille riviere écrit :

    hello, suis exportatrice de vin, mon nom c’est Camille Riviere, je vis a Neuilly-sur-Seine et je souhaite apporter mon soutiens a Olivier Cousin en signant cette petition.

  7. lollier florent écrit :

    je soutiens et signe

    florent lollier
    12 rue de la paix
    56110 gourin

  8. guilhaume gerard écrit :

    je signe,

    Guilhaume Gerard
    importateur
    1730 Bryant street
    94110 San Francisco

  9. Simon écrit :

    S. Georget (originaire d’anjou)
    Je signe plusieurs fois. Les contrôleurs feront leur boulot …

  10. Doug Wregg écrit :

    We love Olivier’s wines and salute the generosity of the man himself. We are appalled by the crass, mean, bone-headed bureaucracy that has caused this situation.

    Doug Wregg
    Eric Narioo
    Philippe Lubac

    and all at Les Caves de Pyrene, UK Importer of Olivier’s wines

  11. Michel Kimmel écrit :

    Michel Kimmel
    Chef d’entreprise
    Producteur de films
    34140 Bouzigues

  12. Étienne Davodeau écrit :

    Soutien à Olivier!

  13. Jancis Robinson écrit :

    This is outrageous. Not just outrageous but makes the French authorities look downright silly.

  14. Isabelle FRERE écrit :

    pardon, oubli de pedigree:

    isabelle frère
    vigneronne, adepte du-de la- nature et du cheval!
    moli d’en cassanyes
    66690 sorède

  15. Jamie Goode écrit :

    I’m a UK-based wine journalist and I think this is outrageous, so I sign

    Jamie Goode
    London
    TW13 4AF

  16. Simon écrit :

    Really wish French bureaucrats would stop making their countrymen’s task of selling decent honest wine so difficult. Too many men having too many meetings. Some more of my thoughts on a similar topic at http://www.simonwoods.com/wine-tasting/cru-bourgeois-who-gives-a-stuff/

  17. Scott Frank écrit :

    Shameful.

    Scott Frank
    Vigneron Bow & Arrow
    Oregon, USA

  18. Bernard Caille écrit :

    Bon courage.
    Il faut dire non a la connerie.
    Bernard Caille
    Originalwine, Nottingham

  19. Pagès écrit :

    Je signe….. LIBERTE dans la viticulture française !

  20. Robert McIntosh écrit :

    Madness, sheer madness.

    I want to add my support from the UK

    Robert McIntosh
    Wine Blogger and Wine Culture Enthusiast
    41 Waldram Park Road
    London SE23 2PW
    UK

  21. Tobias Øno écrit :

    In support,
    Tobias Øno
    spirits retail
    7014 Trondheim, la Norvège

  22. Arcizet Pascal écrit :

    Je signe sans problème !

  23. Steve De Long écrit :

    Je signe!

  24. aussilloux écrit :

    directrice des affaires culturelles
    marseille

  25. Marc Allen écrit :

    Je signe aussi – on ne respire plus avec toute cette bureaucratie!
    Marc Allen

  26. Fiona Beckett écrit :

    You have my support too.

    Fiona Beckett, UK winewriter, Bristol BS8 4JU

  27. Jon Atkinson écrit :

    I’m on board – this guy is not a villain – he’s out there doing his best – what he believes in – we can all learn from this.
    INAO – please develop a sense of humour / tolerance – it won’t kill you!!

  28. Couturier écrit :

    Stéphane Couturier

    Barman, caviste, vendangeur, tailleur, amoureux de vins

    Poitiers 86

  29. Ciprian écrit :

    Ciprian Haret
    travel agent (and wine blogger)
    Galati, Romania

    Thanks and the best of luck to Olivier!

  30. Susan Berkowitz écrit :

    Although I am not a journalist or in the wine business I am writing because I support of Oliver Cousin. I do not believe he should be held legally liable for his actions and do not believe his business should be affected in a negative way.

    Susan Berkowitz
    Bronx, NY USA

  31. Chase Granoff écrit :

    Chase Granoff

    Brooklyn, NY

  32. Louis-Antoine Luyt écrit :

    Vigneron au Chili

    Je signe en soutien à Olivier Cousin.

    Louis-Antoine Luyt
    Vigneron Français installé au CHili

  33. Nicolas de Rouyn écrit :

    +1
    Je recommande la lecture du blog de Jim Budd (Jim’sLoire)qui met en parallèle le traitement réservé à Olivier Cousin et celui fait à 1855.com
    Édifiant !

  34. fredi torres écrit :

    moi Fredi torres, je soutiens Olivier Cousin.

    laissons vivre l’artisan qui travaille la terre et promouvois l’agriculture naturelle comme le fait Oliver.

    Fredi Torres
    c. Valls 30
    43737 Gratallops – Priorat
    Espagne

  35. LEMAITRE-HEDIN écrit :

    Franche buveuse de nectar pur issu d’une terre saine…
    Je signe.
    Merci Olivier pour cette authenticité.

  36. Agnès Bochet écrit :

    Je signe et re-signe!! POUR du BON vin et de la BONNE bouffe au NATUREL!
    Soutient total à Olivier Cousin et au renouveau de l’agriculture équestre.

  37. Scott Gruber écrit :

    I write in support of this petition. Mr. Cousin should be free to label his wine to include year of vintage, and to play with the A.O.C name brings joy and humor to our small world and offers no harm to the larger interests. Therefore no harm or hassle should come to him.

    Scott Gruber
    Los Angeles, California

  38. Iain Titterington écrit :

    Je signe,
    Iain Titterington,
    Réalisateur et Bon Viveur!
    Londres SE7 8PE

  39. Ricardo Perez Palacios écrit :

    Ricardo Perez Palacios, viticultor en el Bierzo (Espagne) y amigo de Olivier, je affirme me soutien à Olivier Cousin.

    Nous nous indignons qu’on l’accuse de nuire à son appellation.

    Olivier Cousin incarne une des plus belles images angevines. Sa médiatisation en est témoin. Ses pratiques culturales respectent son terroir. Le vin qui en émane le traduit sans aucune interférence et propage l’identité angevine dans le monde entier.

    Mieux, Olivier Cousin est un des acteurs principaux du renouveau du vignoble : il soutien activement et physiquement les jeunes installations.

    Enfin, il est à l’origine de la révolution du cheval de trait dans toute la Loire.

    Nous, vignerons, journalistes, cavistes, importateurs, apportons notre appui solidaire à Olivier Cousin et dénonçons les persécutions dont il est l’objet.

  40. BOIRON écrit :

    Chers passionnés du vrai,

    Je salut les hommes de caractère, de conviction et qui ont le sens de l’ éthique .Dans un monde de mode de bling bling je soutien donc cette initiative. Il faut faire le sacrifice de ses préférences mais pas celui de ses convictions.
    Mes meilleures salutations
    JBoiron

  41. Maximoff Catherine écrit :

    Avec tout mon soutien.

    Catherine Maximoff
    cinéaste
    45 rue du refuge
    13200 Arles

  42. Christina Pickard écrit :

    S’il vous plaît ajouter mon nom à la pétition. Je suis choqué par le traitement de l’Olivier Cousin, qui incarne tout ce qui m’est cher sur le vin – la façon dont il devrait être fait. C’était mon temps passé avec Olivier et sa famille qui m’a fait comprendre ce que signifie faire du vin par rapport à la nature. TOUS viticulteurs devraient travailler selon les mêmes principes. Au lieu de cela, il est puni pour idiote bureaucraties sens. Cela met la honte sur toute la région Loire.

    Flat 8 Weech Hall
    Fortune Green Rd.
    London, UK NW6 1DJ

  43. Catherine Roussel et Didier Barrouillet écrit :

    …et plutôt 2 fois qu’une qu’on signe!!!!

  44. arnaud B écrit :

    les Fines gueules, les belles gueules, les grandes gueules signent of course

  45. Patrick Baudouin écrit :

    “comment en est-on arrivés là” ? eh bien aussi parce que la réforme des AOC que nous avons souhaitée et pour laquelle nous nous sommes battus, plus ou moins bien, plus ou moins ensemble, certes, mais avec beaucoup d’énergie et de bonne foi, échoue sur la résistance de ceux qui tiennent la profession, et sont censés nous représenter. D’après mes infos, Nicolas Joly a reçu un courrier du directeur de l’INAO lui demandant de changer le nom de “Renaissance des AOC”, car les AOC, c’est l’INAO…Au même moment, le CN de l’INAO vote toute la chaptalisation demandée pour le millésime ; aujourd’hui même, le Ministère de l’Agriculture est à Bruxelles, à la demande de la CNAOC, pour remettre en cause la limitation de la chapta voulue par l’Europe…On en arrive là aussi parce que nous nous sommes malgré notre bonne volonté, assez mal battus, je pense quand même, sans parvenir à ce que René Renou nous avait demandé : nous fédérer. Et comme on ne peut pas arrêter ce qui monte des vignerons qui veulent bouger, le cadre explose, dans tous les sens, chacun selon ses sensibilités…
    Je soutiens évidemment Olivier, en espérant que nous arrivions à reconstruire une maison commune un jour…Patrick Baudouin

  46. Patrick Baudouin écrit :

    j’ai oublié :
    Patrick Baudouin
    Domaine Patrick Baudouin
    49290 CHAUDEFONDS SUR LAYON

  47. schvirtz pascale écrit :

    Que ferait-on sans notre emblématique Cousin National digne représentant du terroir et des chevaux…Un peu d’humour dans ce monde de technocrates et longue vie aux coccinelles !!!!!

    Je soutiens et signe

    Pascale Petitout Schvirtz
    Le Puy à vins cave à Manger
    10 rue des Hôtels
    49260 Le Puy notre Dame

  48. Pithon Paille écrit :

    Pithon Paille
    19 rue St Vincent
    49750 St Lambert du Lattay
    FRANCE

  49. Véronique Porteneuve écrit :

    Total soutien à Olivier Cousin pour son travail de la vigne et du vin respectueux d’un environnement par ailleurs si malmené – et – totale solidarité avec sa résistance de vigneron droit dans ses bottes, responsable de ses engagements à produire ses vins d’Anjou, naturels qui plus est ! Ce n’est pas attaquer cette façon de travailler qu’il faut, mais la développer ! Je signe !

  50. Simon écrit :

    Simon Woods
    Wine Writer
    Dobcross, Greater Manchester, UK

Laisser un commentaire