Archive pour septembre 2013

Comment conserver vos cigares ? Le Professeur Bernard P. répond en exclusivité pour Glougueule.

lundi 9 septembre2013

Depuis qu’√† la d√©j√† longue liste de mes ind√©licats penchants, certains de mes “amis” ont ajout√© la combustion lente de feuilles de tabac amass√©es de fa√ßon ordonn√©e et cylindrique, je recherche tout enseignement susceptible d’am√©liorer mes faibles connaissances en ce domaine. J’ai ainsi r√©cemment b√©n√©fici√© des savants conseils de Monsieur Bernard P., rencontr√© en son domaine lig√©rien de Montsoreau. Je tombais √† point nomm√©, le Professeur venait de tester une nouvelle m√©thode de r√©hydratation sur un magnifique sujet : double corona “Hoyo de Monterrey” issu des meilleurs terroirs cubains. Celui-ci avait pass√© tout un apr√®s-midi √† se pr√©lasser sur le tableau de bord de sa rutilante automobile. Autant un chien ou un enfant le supporteraient, autant notre d√©licat cigare n’avait-il pas du tout appr√©ci√© le traitement qui lui avait √©t√© r√©serv√©. Aux grumeaux, les grands rem√®des. Monsieur Bernard eut l’id√©e de le ranimer en le plongeant quelque temps dans la douce moiteur d’une de ses caves troglodytes. Il en est de la cuisson des dorades coryph√®nes* comme du temps indispensable pour ramener un cigare √† la vie, tout est question de subtile dur√©e. Monsieur Bernard P. et notre Mimi ne sont pas amis de longue date pour rien et ont d√Ľ fr√©quenter les m√™mes √©tablissements. L√† aussi la mesure √©tait d√©pass√©e et ne restait comme derni√®re et fatale issue qu’un digne enterrement.

“Odieux de M’enterrer” est son √©pitaphe.

050

*voir cet article sponsorisé par Biafine, datant de décembre 2011.

https://www.glougueule.fr/2011/12/un-diner-presque-parfait/

Mission Infernale.***

lundi 2 septembre2013

 

“La valise ou le cendrier”, tel √©tait la teneur du premier message que j’avais re√ßu. Croyant avoir √† faire √† un petit plaisantin, je n’y avais pas port√© attention et n’avais pas suivi la recommandation de ma fianc√©e qui m’avait fortement conseill√© d’avertir la mar√©chauss√©e. Mais l√† ce matin la d√©couverte de ce terrible engin m’a fait fr√©mir. L’importance de la charge, l’ing√©niosit√© mise en Ňďuvre pour √©laborer une telle machine √† tuer, la diversit√© dans le choix des explosifs, tout m’indique que seuls des professionnels peuvent √™tre √† l’origine de ce projet. Apr√®s une br√®ve analyse j’ai d√©couvert qu’il s’agirait d’un gang de Cubains qui souhaiteraient me voir partir en fum√©e. Les bougres n’ont pas m√©got√© sur les moyens. Mon embarras est grand car pour d√©samorcer une telle charge il va me falloir trouver des sp√©cialistes en ce d√©licat domaine du d√©minage de vitoles. J’ai bien mon id√©e sur l’√©quipe √† constituer, susceptible de m’aider dans cette d√©licate entreprise. Par chance ces “Raid Ader” du cigare devraient prochainement croiser dans les parages. Si je veux pouvoir les convaincre il me faudra mettre √† leur disposition tout le mat√©riel n√©cessaire √† la r√©ussite de cette p√©rilleuse entreprise. D’ordinaire ils officient avec √† proximit√© imm√©diate toute une panoplie de fioles et flacons contenant les pare-feu indispensables √† base de chenin, pinot, syrah, gamay, chardonnay, ondenc et autres produits √† ne pas mettre entre d’innocentes mains. Il ne me reste plus qu’√† prier qu’ils accepteront cette infernale mission car pour eux le risque est immense de se prendre incidemment une charge collat√©rale.

*** Idée Originale de A.Filippi, ma volcanique fiancée.